La sonde New Horizons lancée il y a plus de 9 ans va arriver près de la planète Pluton dans quelques jours. Les scientifiques mais aussi les particuliers se préparent à vivre un évènement. Ce projet est né il y a près d’une décennie car il s’agit de la planète naine la plus éloignée de la Terre. La sonde se rapproche rapidement de Pluton, la planète naine la plus distante de la Terre à être “explorée”.

Le survol de Pluton par la sonde le 14 juillet est bien confirmé

La sonde, qui pèse 454 kg et passera au plus près de Pluton mardi 14 juillet, se déplace désormais en pilotage automatique pour recueillir autant que possible de données scientifiques. Toutes ces données, stockées à bord, seront envoyées progressivement vers la Terre au cours des 16 mois à venir.

Découverte en 1930, elle déchaîne depuis les passions avec son statut qui est passé de neuvième planète à planète naine et sa position, derrière l’orbite de Neptune, sur la ceinture de Kuiper. Pendant longtemps, elle a été jugée comme trop éloignée pour être étudiée mais la sonde New Horizons envoyée dans sa direction va permettre d’en apprendre énormément sur le sujet.

L’arrivée de New Horizons sur Pluton va permettre de connaître davantage de détails sur cette planète naine où la température entre -223 et -225 degrés fascine. Composée de roches et de glaciers, le but de cette expédition est de faire des relevés qui seront exploités par la suite par les chercheurs. Ceux qui ont initié cette aventure ont doté la sonde d’outils de mesure afin de collecter une foule d’informations pour enfin connaître parfaitement Pluton.

Enregistrer de nouvelles données sur Pluton

La cartographie, l’étude des tâches sombres, de l’atmosphère composée essentiellement d’azote sont les éléments qui vont être recueillis et comparés aux informations précédentes. Permettant de réactualiser les données sur Pluton, la recherche scientifique se félicite déjà de cette opportunité. Parvenir à comprendre comment ces formations sont composées et connaître leur différence avec la Terre permet de mieux s’approprier notre propre univers. Les interprétations qui seront faites après cette date auront donc une importance capitale pour le futur.

Le vaisseau emporte à son bord sept instruments, dont des spectromètres à images infrarouge et ultraviolet, deux caméras dont une télescopique à haute résolution et deux puissants spectromètres à particules. New Horizons dépend pour son énergie électrique d’un seul générateur thermoélectrique et fonctionne avec moins d’électricité que deux ampoules de 100 watts.

Les photos envoyées par New Horizons

L’image la plus récente transmise par New Horizons, diffusée samedi, montre des tâches sombres à sa surface, sur la face qui est tournée en permanence vers sa principale lune, Charon. Ces tâches sont reliées à une bande sombre qui s’étend sur la région équatoriale.

Des photos inédites de Pluton envoyées par New Horizons

Des photos inédites de Pluton envoyées par New Horizons

Des photos inédites de Pluton envoyées par New Horizons

Des photos inédites de Pluton envoyées par New Horizons

Des photos inédites de Pluton envoyées par New Horizons

Des photos inédites de Pluton envoyées par New Horizons