Qu’est-ce que le langage inclusif ?

Le langage inclusif est une façon de s’exprimer tout en gardant la neutralité.

L’idée est d’enlever la différence entre le masculin et le féminin, et surtout d’éviter les expressions discriminantes. L’emploi de ce langage se fait par des entrecoupes de points ou dans les noms à l’instar de « les étudiant·e·s » ou « candidat·e·s ». D’ailleurs, pour enlever les expressions discriminantes, le langage utilise, par exemple, « personne à déficience visuelle » pour dire « une personne aveugle ». La naissance de cette expression résulte d’une vingtaine d’années de réflexion pour amener la neutralité dans l’écriture.

Dans la nouvelle mise à jour de Microsoft Word, le langage inclusif est intégré dans les paramètres. Pour l’instant, cette option n’est seulement valable que pour les abonnés Office.

Quelle conséquence aurait ce langage ?

Pour Microsoft Word, cette option permettra aux utilisateurs de rester neutre ce qui est parfois l’origine des conflits sur les réseaux sociaux. Par contre, selon l’Académie française dans un communiqué du 26 octobre, ceci est une menace pour la langue française. L’expression risque de devenir disjointe et désordonnée. Les Immortels le confirment en affirmant que la langue française est face à une menace d’extinction, et dès aujourd’hui et pour les générations futures, les conséquences seront palpables. Par ailleurs, la Francophonie rassure, en affirmant que le langage inclusif serait annulé. A condition que la langue française se dévalorise à cause de cette expression pour laisser à d’autres langages de la surpasser,

Le langage inclusif sera accessible dès 2018

Pour tous utilisateurs intéressés, cette nouvelle forme d’expression sera utilisable pour tous dès 2018. La neutralité s’ajoutera donc à notre vocabulaire, d’après l’Afnor, l’association française de normalisation. Et d’après eux, ce langage a pour objectif de mieux retranscrire les langues de certaines régions.