Le réseau social de partage de contenus Uplike a annoncé mercredi avoir réalisé une levée de fonds de 500.000 euros auprès de ses investisseurs historiques, afin de soutenir son développement international, en particulier en Russie et au Brésil.

“Uplike connaît une croissance fulgurante depuis ces débuts, notamment aux Etats-Unis et en Europe, cette levée vise à soutenir notre internationalisation avec l’implantation au Japon”, a expliqué à l’AFP Emmanuel Françoise, le directeur général et fondateur de la start-up française.

Souvent comparé à un mélange de Pinterest et d’Evernote, Uplike a en effet ouvert fin mars un bureau à Tokyo. Dans l’Hexagone, ses équipes sont réparties entre Nantes et Paris. “On aime bien dire qu’on est un Twitter visuel, même si on est un réseau social ouvert, à l’inverse de Facebook et Twitter”, précise Emmanuel Françoise.

Lancée il y a 20 mois dans deux versions iOS et Android pour smarphones et tablettes, l’application mobile compte 2,3 millions d’utilisateurs dans plus de 100 pays. “Le but d’Uplike c’est de pouvoir partager facilement tout ce qu’on aime de façon très visuelle comme des photos, des dessins, des textes, de la musique ou des sites internet”, résume son fondateur.

“Ca permet par exemple à une Japonaise et à une Mexicaine de discuter coiffure sans la barrière de la langue”, détaille-t-il. Lorsque l’internaute sauvegarde une adresse URL, l’ensemble du site, tel qu’il apparaît sur son navigateur, est capturé alors que d’autres réseaux sociaux ne sélectionnent qu’une seule image.

Cette levée de fonds doit servir à recruter des employés afin de répondre notamment “aux besoins des marques qui rejoignent Uplike et ses programmes annonceurs 100% publicité native, orientés shopping social”, selon Emmanuel Françoise. Parallèlement à cette levée de fonds, Uplike annonce également sa première acquisition avec le rachat de l’activité B2C de LooknBe un site dédié à la mode, au look et au shopping communautaire.

“Cette acquisition permettra de développer notre présence à l’international, notamment en Russie et au Brésil, d’intégrer cette marque dans une fonctionnalité dédiée d’Uplike et de capitaliser sur sa communauté”, affirme Emmanuel Françoise.