Snapchat, le populaire service de messagerie permettant de s’échanger des photos éphémères, prépare un nouveau tour de table qui pourrait le valoriser jusqu’à 19 milliards de dollars, affirme mercredi le quotidien New York Times.

L’opération devrait permettre à la société de lever jusqu’à 500 millions de dollars, ajoute le journal, citant une personne proche des négociations.

Si elle devait aboutir, la valorisation de la jeune société aura pratiquement doublé en un an, dans la mesure où sa dernière levée de fonds s’était effectuée sur une base de l’ordre de 10 milliards de dollars.

La société fondée en 2011 par trois étudiants de l’université Stanford se hisserait ainsi parmi les “startups” les mieux valorisées dans le monde, à côté du spécialiste américain de la location de voiture avec chauffeur Uber (40 milliards de dollars) et du fabricant chinois de téléphones multifonctions Xiaomi (45 milliards de dollars).

La valorisation de Snapchat se rapprocherait de celle de WhatsApp, le service de messagerie acquis l’an dernier par Facebook pour près de 22 milliards de dollars. En 2013, Snapchat avait rejeté une offre de rachat de 3 milliards de ce même Facebook.