Les réseaux sociaux semblent être une solution plus efficace que les campagnes de sensibilisation pour convaincre les retardataires à faire leur devoir de citoyen. Apparemment, ces outils permettent de toucher facilement des cibles jeunes.

 

Des millions d’utilisateurs vont être notifiés

Deux scrutins électoraux majeurs seront ponctués dès le début de l’année 2017, à savoir l’élection présidentielle du dimanche 23 avril et 7 mai et les législatives du dimanche 11 et 18 juin. Pour inciter les jeunes à demander leur carte électorale, les réseaux sociaux seront fortement sollicités.

Selon un sondage récent, une grande partie des électeurs entre 18 et 30 ans découvrira trop tard cet événement et se retrouvera forcément privée de l’accès au vote si l’on ne se tient qu’à une campagne de sensibilisation traditionnelle. Pour éviter cette situation, Snapchat, la plateforme préférée des moins de 34 ans a décidé de lancer deux filtres géolocalisés pour encourager ses utilisateurs à s’inscrire sur les listes des électeurs. Plus de 8 millions de membres pourront ainsi se partager des photos éphémères contenant le message « Élections 2017 – Inscrivez-vous sur les listes avant le 31 décembre ».

 

Facebook a déjà passé à l’action depuis début décembre

Facebook a commencé à rappeler ses utilisateurs qu’il était temps de s’inscrire sur les listes électorales dès le début du mois de décembre. Dans le deuxième week-end de ce mois, c’est à dire du 9 au 12 décembre, les membres du réseau social ont forcément détecté sur leur fil d’actualité un petit message montrant « Pensez à vous inscrire sur les listes électorales » accompagné d’un lien pointant vers le site du gouvernement.

Après ces interventions, les mairies en France ont observé une augmentation considérable des inscriptions et des demandes de carte électorale. Selon les prédictions, cette situation va encore s’améliorer puisque les demandes vont encore grimper.