L’application Snapchat a été victime d’un piratage d’une grande ampleur et les hackers menacent les utilisateurs de diffuser les 100 000 photos dérobées.

200 000 comptes Snapchat piratés

Aujourd’hui, les applications comme Instagram ou encore Snapchat rencontrent un réel succès. Elles permettent de partager son quotidien avec aisance, mais certains n’hésitent pas à dévoiler leur intimité. Il faut noter que les utilisateurs ont en moyenne entre 13 et 17 ans et ces mineurs pourraient être victimes d’une diffusion massive des clichés. Ce hacking intervient au mauvais moment pour Snapchat qui essaie de finaliser son tour de table avec Yahoo! et plusieurs investisseurs

Des centaines de milliers de photos nues piratées sur l’application Snapchat

En effet, les hackers ont révélé que près de 200 000 comptes avaient été piratés et ils seraient ainsi en possession de « sextos » diffusés par des mineurs. Jeudi dernier, sur 4Chan, ils ont déjà proposé plusieurs centaines de clichés et ils envisageraient de créer une base de données plus importante où il serait possible de trouver des photos en renseignant le nom d’utilisateur. Déjà que de nombreux utilisateurs commençaient à protester contre la publicité sur la messagerie voici une affaire qui ne va pas réconcilier Snapchat et ses utilisateurs

Snapchat n’engage pas sa responsabilité

Le piratage de Snapchat arrive quelques semaines après celui des problèmes rencontrés sur les différents stockages en ligne. Des stars ont vu leur intimité se dévoiler sur la toile et des photos osées, voire dénudées, ont largement circulé. De son côté, Snapchat ne se considère pas comme responsable puisque le piratage du compte aurait été effectué à cause d’applications tierces non reconnues.

L’application n’est actuellement plus disponible au téléchargement et si aucun membre de l’équipe n’a souhaité commenté l’affaire, Snapchat a tenu à faire une déclaration :

Nous pouvons certifier que les serveurs de Snapchat n’ont pas été pénétrés et que nous ne sommes pas la source de ces fuits. Les Snapchatters sont victimes des applications tierces qu’ils utilisent pour envoyer et recevoir des Snaps, une pratique que nous interdisons expressément dans nos Conditions Générales d’Utilisation parce qu’elles compromettent la sécurité des nos utilisateurs.

Nous surveillons activement l’App Store et le Play Store pour endiguer les applications tierces illégales et sommes parvenus à en faire supprimer de nombreuses.