Une décision pour l’égalité de toutes les langues

Le réseau social Twitter sert surtout à diffuser des messages courts et clairs. Depuis la création de Twitter en 2006, les messages sont limités à 140 caractères.

En 2015, Twitter Inc. a décidé de libérer les messages privés entre deux personnes qui se suivent. Par contre, pour les messages adressés au public, le nombre de 140 caractères a été gardé. En 2016, il est devenu possible d’ajouter des GIF afin d’aider les utilisateurs à transmettre leurs messages. De ce fait les tweets peuvent être plus clairs avec un peu d’illustration.

En septembre 2017, une étude approfondie sur l’allongement des messages publics a été faite, affirme la responsable produit de l’entreprise, Aliza Rosen. Elle explique que même si la longueur des messages peut être doublée, la rapidité et la concision sont maintenues, car certains langages nécessitent plus d’espace pour être plus clairs et compréhensibles.

En effet, selon les statistiques recensées, le nombre de caractères dans un post est proportionnel à la langue. Les publications en langue japonaise comptent généralement environ 15 caractères, tandis qu’en anglais, celles-ci atteignent environ 34 caractères. Par ailleurs, 0,4 % et moins des tweets écrits en japonais, en chinois ou en coréen, atteignent les 140 caractères. Par contre, pour les posts en anglais, 9% de publications atteignent le nombre maximal de caractères. Ainsi, cette décision d’allongement concerne surtout les langues à caractères latins comme le français, anglais, espagnol ou portugais.

Seul 1% des tweets atteignent les 280 caractères

Après l’analyse des résultats des tests, l’entreprise Twitter Inc. a atteint son objectif, affirme Aliza Rosen. La repousse de la limite à 280 caractères permet aux utilisateurs de s’exprimer facilement et de tweeter plus souvent. De plus, le résultat des tests montre que seul 1% des publications frôlent les caractères maximums de 280 caractères, 5% dépassent les 140 caractères et 2% les 190.

Une stratégie de développement

D’après le lexicographe Alain Rey, 140 caractères étaient insuffisants pour exprimer un raisonnement. Les raisonnements du penseur le plus influent, Aristote, ne pourraient pas être tenus en 140 caractères, mais plutôt en 280, poursuit Alain Rey. Il rajoute ensuite que ce changement au sein du réseau social peut faire venir de nouveaux utilisateurs, car depuis le début de l’année 2017 jusqu’au mois de juin, le nombre d’utilisateurs de Twitter est resté figé sur 328 millions.