Après les Etats-Unis, le Canada, l’Australie, le Royaume-Uni et la France, le Brésil a libéré la divulgation de publicité en photos et vidéo pour 20 marques mondiales dans un premier temps. Les usagers brésiliens d’Instagram commenceront à recevoir de la publicité sur leur compte à partir de ce lundi quand le Brésil deviendra le 6e pays du monde où ce réseau social de partage de photos et vidéos diffusera aussi de la publicité.

Le Brésil possède la deuxième plus grande communauté d’utilisateurs d’Instagram après les Etats-Unis. Le site revendique 300 millions d’usagers dans le monde mais ne donne pas le détail ni par pays ou ni par région. “C’est une opportunité énorme pour les marques”, a déclaré  Fabricio Proti, directeur de développement de marques d’Instagram pour l’Amérique latine.

“Instagram est une plate-forme mobile qui sert à la construction de marque et qui occupe déjà un espace dans leur planification”, a-t-il affirmé. Une moyenne de 70 millions d’images sont publiées sur cette plate-forme tous les jours.

Instagram n’a pas indiqué combien les entreprises paieront pour inclure la publicité.

Avon, Closeup, Coca Cola, Mitsubishi, Mondelez, Visa, Vivo et Volkswagen seront les premières huit marques qui se serviront de ce nouvel outil cette semaine. Ensuite, d’autres s’ajouteront pour atteindre une vingtaine de marques.

D’après M. Proti, il ne s’agit pas de faire de la promotion de produits spécifiques ou de certaines soldes mais de “construire la marque” avec des contenus de concepts ayant une forte composante esthétique. De leur côté, les usagers pourront effacer les publicités qui ne les intéressent pas ou les commenter mais ils ne pourront pas les bloquer.

Le réseau social Instagram a été lancé en octobre 2010 et 70% de ses utilisateurs vivent hors des Etats-Unis. “L’Amérique latine a un énorme potentiel”, a commenté Proti, bien qu’Instagram n’a pas prévu d’ouvrir de nouveaux marchés pour la publicité dans la région.