Facebook s’engage à lutter de manière plus efficace contre le phénomène de « fake news ». Pour cela, le réseau social a effectué des changements dans le but d’identifier les faux comptes Facebook qui favorisent ces fausses informations.

La présidentielle américaine de 2016 a favorisé le phénomène de « fake news » ou la diffusion de fausses informations à travers les réseaux sociaux. Ce phénomène est depuis un vrai sujet de débat, même au niveau de la classe politique.

L’Allemagne ainsi que plusieurs autres Etats, ont donc ordonné aux géants du Web de prendre des mesures pour neutraliser cette pratique. Facebook a ainsi médiatisé son engagement dans ce sens. Et pour parvenir à lutter efficacement contre le phénomène, il va essayer de déceler les comptes qui diffusent ces fausses informations.

La fake-news, un vrai problème pour le business 

Mercredi dernier, Facebook a déclaré effectuer des changements dans ses fonctionnements afin de rendre plus complexe la création de faux comptes dans le but de promouvoir les fausses nouvelles. Il s’agit de faire des reconnaissances des profils d’activité, comme le fait d’afficher répétitivement le même contenu ou si les messages envoyés ont augmenté.

Selon Facebook, plus de 30.000 faux comptes ont été identifiés et éliminés en France grâce à ces changements.

Un responsable technique chez Facebook, Shabnam Shaik, a expliqué que l’amélioration constante des techniques de Facebook vise également à baisser les incitations financières des spammeurs, qui profitent de la distribution pour rendre rentables leurs efforts.

Mark Zuckerberg, le PDG de Facebook, a quant à lui fait une comparaison sur le problème de la « fake news » et la manière dont les articles de type « click-bait » envahissaient le réseau social. L’équipe de Facebook s’est mise à entraîner un ordinateur à apprendre de la communauté, au lieu de devenir des surveillants de ce qui est et qui n’est pas un piège à clic (click-bait).