Facebook et d’autres sociétés du secteur technologique ont annoncé mercredi la création d’une plateforme baptisée “ThreatExchange” (Bourse des menaces), destinée au partage d’informations pouvant aider à contrecarrer des attaques informatiques.

ThreatExchange est une plateforme créée par Facebook sur laquelle les entreprises partenaires pourront trouver les informations disponibles sur des cyber-menaces, mais aussi en publier à destination de tout ou partie des autres participants, explique le réseau social dans un communiqué.

L’objectif est de pouvoir “partager des informations sur les menaces plus facilement, apprendre des découvertes de chacun et rendre ses propres systèmes plus sûrs”, commente-t-il. Outre Facebook, le programme inclut le groupe Yahoo! et sa filiale de blogs Tumblr, les réseaux sociaux Twitter et Pinterest, le service de stockage en ligne Dropbox et le raccourcisseur d’adresses internet Bitly.

“Nous avons un intérêt commun à rendre internet plus sûr et à donner aux gens de meilleurs moyens d’être connectés et de partager” des choses, affirme Facebook. L’initiative intervient alors qu’un projet de législation sur la cyber-sécurité, qui permettrait aux entreprises de partager plus facilement des informations sur les menaces informatiques sans craindre d’engager leur responsabilité, est pour l’instant bloquée au Congrès américain.

L’administration Obama vient par ailleurs d’annoncer la création d’une vigie chargé de centraliser et diffuser auprès des différentes branches du gouvernement les informations sur les cyber-menaces.