Le réseau social de Marc Zuckerbeg, a plus d’une idée derrière la tête, avec le lancement aujourd’hui d’une version d’Atlas remaniée en tant que nouvelle plateforme publicitaire en ligne. Elle espère bien embêter Google sur ses plates bandes. En effet, la firme de Larry Page dominait le secteur avec son légendaire système AdSense et Google Analytics depuis quelques années déjà (16% de part de marché).

Une nouvelle version pour révolutionner la publicité online

Achetée l’année dernière à Microsoft qui n’avait jamais parvenue à en tirer profit, la nouvelle version d’Atlas Advertiser permettrait un marketing plus ciblé et sur tout les types de supports. En effet, grâce à ses nombreuses filiales (Instagram, WhatsApp…) le logiciel permettrait de suivre à la trace les habitudes du consommateurs ainsi que ses passages de smartphones à ordinateur ou autre et pourrait remplacer dans le temps, les mythiques cookies de navigation en mesurant l’efficacité des publicités mises en ligne

Déjà un gros client

Omnicom, le 2e plus grand groupe de communication au monde et ses 68 000 salariés, aurait déjà signé un partenariat avec Facebook via son patron John Wren. Selon différentes études, les campagnes publicitaires personnalisées sont plus efficaces à 70% que les classiques “placement de produit”, point qui a sûrement séduit la société New-yorkaise pour des clients comme Intel ou Pepsi.

Facebook continue son développement

“FB” qui gagne déjà beaucoup d’argent grâce à ses publicités sur mobile (+151% sur l’année et 62% de ses revenus totaux), va pouvoir cibler de façon très précise les visites de ses membres et donc améliorer le taux de clic et de conversion avec des publicités de plus en plus adaptées.