Après des années de guerre prix, Orange, Numericable-SFR, Free et Bouygues Telecom semblent se focaliser davantage sur la rentabilité et la création de valeur, dans le sillage d’un appétit croissant des consommateurs pour l’Internet à très haut débit. Même si, dans un univers toujours très concurrentiel, de nouvelles passes d’armes restent possibles.

Bouygues Télécom et d’Orange ont refusé de commenter ces informations

Orange aurait engagé des discussions préliminaires avec le conglomérat Bouygues en vue de lui racheter ses actifs dans les télécommunications et les médias, selon l’agence Bloomberg qui cite, lundi, des sources proches du dossier.

Un rapprochement avec un concurrent est l’une des multiples possibilités qu’étudie l’opérateur télécoms français, ont poursuivi les sources.  Les discussions concerneraient donc également le rachat des chaînes TF1, TMC, NT1, HD1 et LCI.

Les porte-paroles de Bouygues Télécom et d’Orange ont refusé de commenter ces informations, précise Bloomberg qui a contacté les différentes parties.

« Aucune offre n’a été formulée ni aucune décision prise, et les deux entreprises regardent comment elles pourraient se rapprocher sans contrevenir aux règles de la concurrence » précise enfin le site économique.

Dans le cadre d’un rapprochement éventuel avec Orange, Bouygues retiendrait une participation minoritaire d’une nouvel ensemble constitué avec Orange et combinant télécoms et médias, ont expliqué trois sources.
Aucune offre officielle n’a été formulée et aucune décision n’a encore été prise, les deux sociétés réfléchissant aux moyens de surmonter les obstacles réglementaires et antitrust que pourrait présenter l’opération.