Avec la sortie de l’Ios9 de Apple, leur navigateur Safari permettra de bloquer les pubs et les cookies. Cette nouvelle possibilité pour les utilisateurs ne fera pas que des heureux sur la toile puisque la publicité reste la source de revenus la plus importante des producteurs de contenus.

Une offre pour les éditeurs de 99$ pour être sur liste blanche

Comme les adblocks étaient fortement appréciés par les utilisateurs, Apple pouvait-il se permettre d’ignorer cette tendance dans le développement de son nouveau produit ? En ajoutant cette fonction à l’application de base, le géant de l’informatique connue pour sa pomme, bouscule la culture du web. Plusieurs observateurs anticipent déjà les pertes financières de ses concurrents dont Google, notamment.

Apple permettra toutefois aux publicitaires des add-ons au coût de 99$ par année, en quelque sorte, une liste blanche de commanditaires. Ce qui était jusqu’à présent gratuit, ne le sera plus. Apple reste cependant, avant tout, un distributeur de biens. Mais, il est indéniable que ce nouveau service add-on génèrera son flot de profits au détriment de ses concurrents.

L’adblock d’Apple prévu pour l’automne 2015 avec IO 9

Quoiqu’il en soit, la clientèle des tablettes et des smartphones souhaite accéder à la toile sans se voir accrocher par les publicités intempestives et les pop-ups. Le temps c’est de l’argent pour cette dernière aussi. Internet devait au départ nous faire gagner de ce temps, si précieux. Mais chacun le sait, l’on y passe maintenant, des heures et des heures. Les mobiles nous permettant une communication en tout lieu et en tout temps.

Le lancement de l’Ios9 de Apple prévu pour l’automne 2015 nécessitera une nouvelle adaptation du marché de la publicité sur la toile et influera donc toute la sphère économique. Les nouvelles technologies n’ont, semble-t-il, pas fini de révolutionner le monde.