Téléphones haut-de-gamme, nouveaux adaptateurs télé et tablette convertible: un peu moins de trois semaines après Apple, Google a dévoilé mardi de nouveaux produits avant la période cruciale des fêtes de fin d’année pour défier son concurrent.

Google annonce deux nouveaux smartphones Nexus, le Nexus 6P et le Nexus 5X

Toujours plus, toujours plus fort. Après Apple début septembre, Google tenait sa conférence de rentrée, mardi à San Francisco (Californie). Et comme son rival, la firme de Mountain View a multiplié les annonces, frappant dans tous les secteurs des supports connectés avec un menu quasi similaire : deux nouveaux smartphones, une tablette, un nouveau système d’exploitation et un système pour la TV. Noël approchant, il était l’heure de mettre le paquet pour Google.

Le géant américain de Mountain View (California) a présenté, lors d’un événement à San Francisco, deux téléphones de la gamme Nexus: le 5X, doté d’un écran de 5,2 pouces, et le 6P, qui a une taille de 5,7 pouces, conçus respectivement avec les groupes sud-coréen LG et chinois Huawei.

Les deux téléphones, vendus débloqués, sont équipés d’un lecteur d’empreintes digitales permettant de s’identifier, d’un appareil photo de 12,3 megapixels à l’arrière et embarquent le nouveau système de paiement de Google, Android Pay.

Ils tournent sur Marshmallow, la nouvelle version du système d’exploitation Android qui sera proposée à compter de la semaine prochaine. C’est un grand coup marketing pour Google car 80% des smartphones dans le monde fonctionnent avec de vieilles versions Android.

Le Nexus 5X et le 6P sont déjà disponibles en pré-commande aux Etats-Unis, au Royaume-Uni, au Japon et en Irlande. Ils le seront dans d’autres pays la semaine prochaine, a assuré Google. L’objectif du groupe est de s’attaquer au segment du haut-de-gamme dominé par les nouveaux iPhone 6S et 6S Plus (Apple) et le Galaxy S6 et Galaxy Note5 (Samsung).

Toutefois leurs prix sont en dessous de ceux de leurs rivaux déclarés. Le Nexus 5X est commercialisé à partir de 379 dollars l’unité et le prix varie en fonction de la capacité de stockage (16 gigaoctets et 32 Go).

Quant au 6P, qui emprunte la taille des “phablet” (hybrides entre un smartphone et une tablette) de Huwaei, son prix de base est de 499 dollars l’unité. Deux capacités sont disponibles (32 Go et 128 Go).

“Rattrapage”

“Nous faisons attention à ce que les utilisateurs à travers le monde aient des smartphones de haute qualité à des prix abordables”, a affirmé Sundar Pichai, responsable des produits et futur patron du géant de l’internetGoogle a en outre lancé la tablette Pixel “C” (convertible), dotée d’un écran de 10,2 pouces, la première tablette sous Android fabriquée intégralement parGoogle lui-même.

Disposant d’un clavier qui s’aimante, sans trépied, elle veut défier Surface Pro (Microsoft) et l’iPad Pro (Apple). Son prix initial est de 499 dollars auquel il faut ajouter 149 dollars pour le clavier. Il reste toutefois moins élevé que les 799 dollars de l’iPad Pro.

Alors que le marché de la vidéo en ligne gagne du terrain sur le câble, Google a annoncé sa riposte à la nouvelle version de l’Apple TV, sous la forme d’une refonte de son adaptateur Chromecast lancé l’an dernier.  Ce boîtier qu’on branche sur le connecteur HDMI du téléviseur permet de transférer des contenus d’un smartphone ou d’une tablette sur un grand écran et d’accéder au magasin d’application en ligne de Google via Wifi.

Le nouvel adaptateur Chromecast est rond et se décline en différentes couleurs. Il va permettre à l’utilisateur d’afficher en “streaming” des jeux vidéo et de pouvoir partager son écran en quatre s’il le souhaite, affirme Google, qui a aussi lancé une version audio.

Le Chromecast audio se connecte, lui, à une enceinte qu’il transforme ensuite en chaîne wifi connectée. Les deux produits sont disponibles depuis ce mardi dans environ 17 pays au prix de 35 dollars l’unité. La seule innovation est la tablette Pixel, selon l’analyste Werner Goertz du cabinet Gartner. “Tout le reste c’est un peu du rattrapage. Je m’attendais à un peu plus de raffut”, a-t-il regretté.