Un trait bien connu par les adeptes du jeu, « Assassin’s Creed » est maintenant devenu un film, sorti ce mercredi. Ce long métrage est la première coproduction d’Ubisoft Motion Picture dans la filiale cinéma du géant français.

Un défi difficile, mais réalisable

À l’image de Warcraft qui a prouvé que la retranscription d’une atmosphère numérique sur un écran géant est tout à fait possible, Ubisoft s’est lancé dans le défi de construire une aventure passionnante avec ses scénaristes en reprenant l’histoire du fameux jeu « Assassin’s Creed ». Cette série de jeu propose un riche environnement extrêmement travaillé sous un aspect fantastique, plein d’action et d’aventure.

Les joueurs incarnent alors un assassin du présent et du passé puisqu’il peut voyager dans le temps à l’aide d’un engin appelé « l’animus ». Pour cela, il doit éliminer des cibles en s’infiltrant dans des citadelles avec des missions qui se passent en général à des époques historiques passées.

En ce qui concerne le film

En général, le film reprend à peu près les mêmes scénarios que celui du premier jeu, sorti en 2007. Callum Lynch, l’acteur principal du film, interprété par Michael Fassbender, va revivre les aventures de son ancêtre Aguilar grâce à une technologie qui permet de libérer une mémoire génétique. Il plonge dans le vide, la tête en première dans une grande chute de 30 mètres pour une réception en roulé-boulé.

Le héros découvre ensuite qu’il vient d’une mystérieuse société secrète, les Assassins, et qu’il doit affronter l’Ordre des Templiers. Avec un budget de 200 millions de dollars, le film promet une grande réussite dans le cinéma. Toute l’équipe artistique et le réalisateur Justin Kurzel ont mis tout leur talent au service de ce chef-d’œuvre pour séduire et satisfaire les téléspectateurs.