L’éditeur français de jeux vidéo Ubisoft a annoncé lundi avoir placé “avec succès” un emprunt de 200 millions d’euros auprès d’investisseurs européens et asiatiques.

Cet emprunt semi-obligataire de type Schuldschein (placement privé de droit allemand) a rencontré une forte demande, indique le groupe dans un communiqué, ce qui l’a conduit “à doubler le montant initialement prévu”.

L’emprunt à 5 ans, “avec un mix taux d’intérêt fixe et variable présente un coût de financement moyen d’environ 1,8%, dans le bas de la fourchette proposée”, précise le groupe.

Ubisoft précise que cette opération ne sera pas “dilutive pour les actionnaires et sans incidence sur la situation financière nette d’Ubisoft”.

“Les conditions de marché actuelles, particulièrement attractives, nous permettent d’élargir notre base d’investisseurs, de diversifier nos sources de financement et nous permettront d’accélérer notre croissance”, note Alain Martinez, le directeur financier du groupe, cité dans le texte.

A la fin de son exercice décalé 2014/2015, c’est-à-dire au 31 mars 2015, Ubisoft “s’attend à une situation financière nette positive supérieure à 150 millions d’euros”, a précisé un porte-parole.