Une conférence a été tenue par Sony Playstation mercredi peu avant l’ouverture de l’édition 2017 de la Paris Games Week. A cette occasion, quelques exclusivités  sur son Line-up pour l’année à venir vont être dévoilées par l’éditeur.

Sony Playstation a tenu à réitérer, deux jours avant l’ouverture de l’édition 2017 de la Paris Games week,  le coup d’éclat présenté il y a deux ans. Pour présenter une partie du line up des titres à venir du catalogue de Sony Playstation, une conférence a été donc organisée devant un parterre d’invités et de journalistes du monde.

C’était Jim Rayan, le directeur mondial des ventes et du marketing chez Sony Playstation qui s’était chargé de faire les annonces cette fois-ci, et non le tout puissant patron de Sony Interactive Entertainment Worldwide, Shuhei Yoshida. Dans son discours, la présentation de titres propres au casque VR de Sony ainsi que quelques annonces et présentation exclusives ont  été mises en relief.

Pour les mois à venir, il faut en garder encore sous le coude. Restée généralement un peu en dessous de la précédente, cette conférence a pu permettre aux plusieurs Game Directors de venir présenter sur scène leurs jeux.

La date de sortie pas encore prévue

A la fin de la conférence, des images totalement exclusives de The Last of Us Part 2 ont été dévoilées. Il s’agit des images à la violence glaçante sans pour autant parler des animations et expressions faciales dans le premier volet The Last of Us. Une noirceur absolue est en tout cas annoncée par le titre et un petit billet sur 2019 aurait bien été misé même si la date de sortie n’a pas été encore prévue pour le moment.

Le studio français QuanticDreams et son gamedirector David Cage ont développé les nouvelles images du nouveau jeu. Il s’agit de Detroit : Become Human. Devenu le centre névralgique de la production d’android, Détroit marque le lieu où s’est déroulé le jeu. Par ailleurs, une veine déjà bien entamée dans les séries TV ou au cinéma a été creusée par le nouveau jeu des créateurs de BeyondTwo Souls. Ce dernier est toujours pensé comme étant une sorte d’expérience cinématographique à base de choix et conséquences.