Le groupe internet russe Yandex a annoncé mercredi avoir saisi les autorités russes de la concurrence concernant les pratiques de l’américain Google qui, selon lui, abuse de la position dominante de son système d’exploitation Android sur les téléphones mobiles.

Une plainte du même type a été déposée en 2013 par 17 entreprises devant la Commission européenne.

La société, qui exploite le moteur de recherches le plus populaire en Russie, reproche à son concurrent californien d’imposer aux constructeurs de téléphones fonctionnant sous Android d’installer toute une série de ses services ainsi que de faire de Google le moteur de recherches par défaut.

“En outre, les fabricants se voient de plus en plus interdire d’installer des services des concurrents de Google sur leurs appareils”, a dénoncé Yandex dans un communiqué.

Or, Android équipe 86% des téléphones vendus en Russie (84% dans le monde), selon le groupe russe qui édite de nombreuses applications pour mobiles, comme son très populaire service de cartographie mais aussi navigateur sur internet, traducteur, service de taxis, horaires des transports en communs ou musique en ligne.

“Ce problème existe depuis longtemps hors de Russie mais il s’est récemment fait sentir également en Russie: en 2014, trois vendeurs de smartphones –Prestigio, Fly et Explay qui sont nos partenaires de long date– nous ont informés qu’ils n’étaient plus en capacité de pré-installer les services de Yandex sur les appareils sous Android”, a indiqué la société.