Tous les internautes ont déjà croisé l’erreur 404, mais désormais, ils devront s’habituer à l’erreur 451. Ce code fait son entrée sur le Web et il a pour signification la censure. Cette dernière devra toutefois être demandée par le gouvernement.

Erreur 451 : un nouveau code qui signale la censure sur le Web

Le 18 décembre dernier, un tournant a été constaté dans le domaine du Web, car l’erreur 451 a fait son entrée. Ainsi, si une page a fait l’objet d’une censure, vous aurez l’affichage de ce nouveau code. Toutefois, les administrateurs n’auront pas la possibilité d’avoir recours à cette censure, car seul le gouvernement pourra la demander.

Ce code fait référence à un roman de science-fiction

Certains internautes se questionneront sans doute sur le nom donné au code. Il a été choisi en référence à Fahrenheit 451, il s’agit d’un roman de science-fiction dont le thème principal s’articule autour de la censure. Écrit par Ray Bradbury, il a vu le jour en 1953 et il a même fait l’objet d’une adaptation cinématographique en 1966 par François Truffaut 13 ans plus tard.

Un code 451 pour un Web un peu plus transparent

Il faut noter que sur le Web, les pages peuvent afficher différents codes comme le fameux 404 qui est largement connu. Ce dernier s’affiche lorsque la requête ne peut pas aboutir, car la page demandée n’existe pas. Sur internet, vous aurez donc la possibilité de croiser le chemin de plusieurs pages HTTP qui mettent en avant des codes de 100 à 500. Enfin, il a été décidé d’instaurer le code 451 pour apporter un peu de transparence, car le code 403 ne permet pas de connaitre la raison pour laquelle une page est bloquée. Il est important de noter qu’il pourra être utilisé pour des sites classiques, mais également les réseaux sociaux.