Depuis 2014, le grand groupe Mozilla a décidé de lancer les tuiles sponsorisées sur son moteur de recherches Firefox. Ces tuiles proposent aux internautes du contenu sur leurs onglets vierges dans leur page d’accueil pour les inciter à cliquer et ainsi monétiser Firefox. Or cette version encore beta va être annulée, ou tout du moins suspendue par Mozilla.

Elles apparaissaient sur la page « Nouvel onglet » lorsqu’il n’y a pas d’historique de navigation. « La publicité dans Firefox pourrait être une grande entreprise, mais ce n’est pas la bonne activité pour nous en ce moment parce que nous voulons mettre l’accent sur les expériences centrales de nos utilisateurs », déclare Darren Herman, le vice-président de Mozilla.

La fondation Mozilla décide de faire marche arrière

Même si ce projet de tuiles sponsorisées était intéressant au départ, celui-ci n’a pas rencontré le succès attendu par la fondation Mozilla qui a décidé de faire marche arrière après avoir testé sa version beta sous Firefox. Le vice président de la fondation, Darren Herman a d’ailleurs clairement expliqué son envie de stopper la publicité sur le moteur de recherches et dans les nouveaux onglets : ” Nous avons pris la décision d’arrêter la publicité dans Firefox via l’expérience des tuiles afin de nous concentrer sur la découverte de contenu.” Le vice-président explique également que la publicité n’est pas le meilleur modèle économique à l’heure actuelle pour Mozilla. D’ailleurs, Darren Herman rajoute en bas de page son départ de la fondation à la fin de l’année.

Mozilla revient dans une politique de respect des utilisateurs

La fondation Mozilla a donc décidé de revenir dans une politique de respect de ses utilisateurs qui n’était pas du tout suivie avec cette publicité. Mozilla cherche avant à protéger au mieux les données personnelles de ses internautes, grâce notamment à son outil anti-tracking.

Un retour aux sources

Afin de pouvoir toujours financer sa fondation, Mozilla a décidé un véritable retour aux sources avec l’appui de ses nombreux partenariats signés entre les différents moteurs de recherches. Or, cela n’est apparemment pas suffisant pour Mozilla qui risque de perdre sa fondation si elle ne trouve pas le moyen de diversifier ses différentes sources de revenus.

Firefox a pour vocation d’innover. Depuis son lancement en 2004, le navigateur n’a jamais failli à cette règle. Dans ses dernières versions, Firefox a notamment introduit la navigation privée avec protection contre le pistage, un nouveau centre de contrôle rassemblant dans la barre d’adresse les paramètres de sécurité et de confidentialité des sites visités ou bien encore un outil de visioconférence (Hello).

Avec des statistiques en constante érosion depuis 2010, Firefox est aujourd’hui le 3e navigateur Web le plus utilisé au monde sur ordinateur (16,05% de parts de marché), très loin derrière Chrome (57,48%), dans le sillage d’Internet Explorer (16,79%), selon les derniers chiffres de novembre 2015 de StatCounter.