L’extension internet .ml, propre au Mali, a été lancée mardi en Malaisie en raison du succès rencontré auprès des internautes de ce pays qui la préfèrent au .my national, moins aisé à décrocher et surtout payant, a annoncé l’agence des technologies malienne.

Lancé il y a deux ans “avec la disponibilité de domaines gratuits et une plateforme moderne”, le .ml est “instantanément devenu le code pays ayant la plus forte croissance en Afrique”, explique dans un communiqué Moussa Dolo, directeur général de l’Agetic, l’agence gouvernementale responsable de l’infrastructure télécoms du Mali.

“Au cours des deux dernières années, nous avons observé une croissance importante des créations de domaines par des utilisateurs de Malaisie. Après investigation, nous avons compris que l’extension .ml était populaire en Malaisie car elle est une abréviation du nom du pays. C’est pourquoi nous avons décidé de mettre en place une offre spécifique pour le marché malaisien”, détaille-t-il.

L’agence gouvernementale explique que l’enregistrement d’une adresse internet en .my, propre à la Malaisie, est “beaucoup plus difficile” que l’enregistrement d’une adresse en .ml notamment en raison de “frais d’enregistrement élevés” et de justificatifs à fournir, “ce qui empêche les utilisateurs internet de Malaisie d’enregistrer un domaine sur le champ”.

“Avec le lancement du .ml gratuit comme nouveau domaine malaisien, l’Agetic propose une solution pratique qui répond à la demande en domaines des 20 millions d’utilisateurs internet de Malaisie”, estime-t-il. “Les domaines peuvent être créés à l’infini et tant que les utilisateurs leur trouvent un sens ou une utilisation particulière, il n’y a aucune raison de limiter leur distribution à un marché seulement. C’est un exemple parfait de la coopération sud-sud”, a souligné Hawa Diakité, un des responsables du domaine .ml.

Si le lancement en Malaisie est réussi, “nous continuerons à nous étendre à l’international pour amener nos domaines aux utilisateurs internet dans le monde. Les villes de Manille et Milan sont déjà dans notre ligne de mire”, a ajouté M. Dolo.