Compris dans le programme du candidat Benoît Hamon, le revenu universel vient de trouver un autre porteur. A l’œuvre, une association allemande du nom de Mein Grundeinkommen, qui vient de lancer un crowdfunding dans ce cadre.

 

Une initiative citoyenne…

Dans le principe, Mein Grundeinkommen a mis en place une collecte de fonds dans le but de mettre sur pied ce qui est contenu dans le programme présidentiel du candidat Benoît Hamon : le revenu universel. Il est question de faire du crowdfunding pour, une fois la somme de 12 000 euros atteinte, sélectionner une personne au hasard qui recevra pendant douze mois un salaire de 1000 euros. Pour l’heure, ce sont quand même 74 personnes qui ont déjà été sélectionnées, ce qui laisse deviner que le projet touche de plus en plus de personnes.

 

…pas trop au goût de Benoît Hamon

Lorsque la question est posée à Benoît Hamon de savoir ce qu’il en pense, sa réponse est mi-figue mi-raisin, « Le problème c’est que le crowdfunding ne touche qu’une petite partie de personnes », explique Laura Slimani, une de ses portes paroles, assurant que « si le socialiste est élu, il mettra en place un revenu universel dès 2018 pour les 18-25 ans dans un premier temps ».

La porte-parole va plus loin en estimant que d’autres facteurs entrent en ligne de compte dans la mise en place d’un projet comme celui-là. Selon elle, le poids de l’association qui porte le projet est un facteur prédominant. En plus, il faudra être capable de réunir beaucoup d’argent, ce qui ne semble pas gagné d’avance. Autant de remarques qui laissent penser que selon le parti, il n’y a que Hamon qui pourra mettre sur pied un plan crédible de revenu universel.