Le très populaire réseau social japonais Line a de nouveau soumis un dossier d’entrée à la Bourse de Tokyo, affirme jeudi le quotidien économique Nikkei, un mouvement qui montrerait un énième revirement du concurrent de WhatsApp et Facebook.

D’après le journal, Line escompterait une introduction sur la place tokyoïte dès cette année.

La jeune pousse, une filiale nippone du prestataire de services internet sud-coréen Naver, continuerait d’étudier également une cotation aux Etats-Unis, mais privilégierait cependant le Japon.

Line avait déjà déposé un dossier au Tokyo Stock Exchange en juillet 2014, mais avait renoncé en septembre suivant, apparemment en raison d’un désaccord avec la maison-mère. Le groupe nippon assurait cependant alors continuer à chercher une introduction en Bourse mais sans savoir quand et où.

Line revendique plus de 560 millions d’utilisateurs dans le monde.

Il permet de téléphoner gratuitement, d’envoyer des messages ainsi que des photos et des petites videos, cumulant les mêmes fonctions que Skype, Facebook, WhatsApp et Twitter confondus, le tout étant enrichi de multiples applications annexes et fioritures plaisant énormément aux Japonais.

Le réseau social Line est né le 23 juin 2011 sous la forme d’une messagerie directe en ligne, avant d’évoluer quelques mois plus tard en service de téléphonie gratuite et de s’étendre depuis en une famille complète de petits programmes de divertissement.