Les abonnements à l’internet très haut débit via la fibre optique continuent de progresser en France, selon une étude publiée jeudi par l’Autorité des télécoms (Arcep). 800 000 abonnements à la fibre optique. Mais en prenant en compte tous les services proposant un accès en très haut débit, on arrive à 2,5 millions d’abonnements, rapporte Numerama.

800 000 abonnements à la fibre optique dans l’Hexagone

Au 30 septembre, l’Arcep comptabilisait un total de 2,5 millions d’abonnements au très haut débit, soit une progression de 34% en un an (145.000 abonnés gagnés sur un trimestre). La fibre optique montre la plus forte dynamique: 800.000 abonnements à très haut débit passent par la fibre optique de bout en bout (FttH), soit une progression de 67% sur un an.

850.000 autres abonnements représentent un accès en fibre optique jusqu’au pied de l’immeuble ou habitation, complété par une terminaison en câble coaxial jusqu’à l’intérieur de l’appartement ou de la maison, et ont accès à un débit supérieur ou égal à 100 Mbits/seconde (+17% en un an). 845.000 abonnements délivrent un débit compris entre 30 et 100 Mbits/s via une terminaison coaxiale ou la technologie VDSL2 (technologie passant par le réseau cuivre et accélérant la transmission des données), soit une hausse de 29%.

Les prémices du décollage sont là

Le taux d’adhésion des Français conserve cependant une marge importante de progression, puisque le nombre d’abonnements à très haut débit représente “21% du nombre total des logements éligibles au très haut débit”, souligne l’Arcep. Pour ce qui est des abonnements internet haut débit, ils progressent de 370.000 en un an à 23,2 millions.

Le gouvernement incite à former des techniciens en raccordement, qui sont embauchés aussitôt, si bien qu’on peut se demander si la demande ne dépasse pas l’offre dans certaines régions. Aussi, l’essor de la vidéo Ultra HD pourrait presser les choses. La bascule a d’ailleurs commencé à s’opérer : au dernier trimestre, le nombre de nouveaux abonnés très haut débit (145 000) a pour la première fois été supérieur au nombre de clients haut débit (115 000).

Minoritaires, les abonnements à internet via le wifi, le câble, le satellite ou la boucle locale – pour les habitations situées dans des zones difficiles d’accès – s’élevaient pour leur part à 445.000 fin septembre.