L’identité de Jack l’Éventreur aurait été découverte. Selon l’homme d’affaires Russell Edwards, il s’agirait d’un barbier-coiffeur d’origine polonaise, Aaron Kosminski.

Depuis 126 ans, de nombreux experts ont tenté de résoudre l’énigme criminelle que constitue le tueur en série Jack l’Éventreur. Russel Edwards s’est fondé, pour mener son enquête, sur un châle acheté aux enchères en 2007, trouvé en 1888 près du corps de la quatrième victime, Catherine Eddowes. Des empreintes génétiques issues de traces de sperme y ont été relevées par l’expert Jari Louhelainen, puis comparées avec celles d’Aaron Kosminski. La correspondance parfaite atteste de la présence de cet homme sur les lieux du crime.

Aaron Kosminski est un Polonais qui est arrivé à Londres en 1881, à l’âge de 16 ans, sa famille fuyant les pogroms russes. Il avait été l’un des principaux suspects de la police, à l’époque. Un témoin avait en effet déclaré l’avoir vu en train de parler à la première victime, peu de temps avant que l’on ne retrouve son cadavre, avant de toutefois se rétracter. Peu après les meurtres, l’homme a été interné en hôpital psychiatrique, où il est mort en 1919 ; il a été décrit comme fortement misogyne.

Cependant, de nombreux expert restent sceptiques devant cette authentification, le châle ayant été touché par trop de personnes.