Finalement le site Dailymotion pourrait rester français (ou européen) en effet le groupe Fimalac de Marc Ladreit de Lacharrière, prépare une offre en vue d’une prise de participation dans Dailymotion, pour laquelle son actionnaire Orange cherche un partenaire stratégique alors que depuis plusieurs semaines le groupe hongkongais PCCW en pole pour reprendre la participation d’Orange.

“On allait vers des négociations exclusives (pour la cession de 49% de Dailymotion) avec PCCW, elles ont été suspendues le temps que Fimalac puisse faire une offre”, a indiqué cette source, précisant qu’une offre formelle n’avait pas encore été transmise.

Cette source vient confirmer des informations publiées mercredi par Le Monde, indiquant que Fimalac est sur les rangs pour une participation dans Dailymotion ainsi que les groupes allemands Axel Springer et Bertelsmann, et Vivendi.

Le ministre de l’Economie, Emmanuel Macron, s’oppose à des négociations exclusives entre Orange et le groupe hongkongais PCCW pour la vente de 49% de Dailymotion, préférant une option européenne, a indiqué Bercy.

“Il ne peut pas y avoir de négociations exclusives. Il est nécessaire que toutes les options (sur la table) puissent être examinées en prenant en compte l’enjeu de souveraineté européenne”, a affirmé une source du ministère de l’Economie, confirmant une information du journal Le Monde. Le groupe Fimalac de Marc Ladreit de Lacharrière, a fortement renforcé son pôle médias numérique Webedia ces derniers mois à coup d’acquisitions de sites thématiques (Allociné, 750g, jeuxvideo.com, Purepeople…).

Fimalac a déjà investi 240 millions d’euros dans les médias numérique, à la faveur de son désengagement de l’agence de notation financière Fitch.