Pour aider les journalistes et militants des droits de l’Homme à se protéger de l’espionnage des gouvernements, Quatre associations, dont Amnesty International ont annoncé jeudi le lancement d’un outil gratuit qui pourra vérifier si leurs ordinateurs sont surveillés par des logiciels espions d’agences gouvernementales.

Detekt permet de vérifier si votre ordinateur est espionné

Ce logiciel, baptisé “Detekt”, est présenté comme le premier de ce genre à destination du public, afin de détecter “sur les ordinateurs et les appareils mobiles, les principaux logiciels de surveillance connus, dont certains sont utilisés par des gouvernements”, a expliqué l’ONG dans un communiqué.

Les gouvernements ont de plus en plus souvent recours à des technologies “qui leur permettent de lire les courriels privés de militants et journalistes et d’allumer à distance la caméra et le micro de l’ordinateur de ceux-ci afin d’enregistrer subrepticement leurs activités”, a expliqué Mark Marczynski, responsable chez Amnesty du programme sur les transferts d’équipements ou de compétences.

Detekt est destiné à avertir de ce genre d’intrusion afin “de contre-attaquer” face à des gouvernements qui utilisent certaines des informations recueillies pour “soumettre défenseurs des droits humains et journalistes à des arrestations arbitraires, des détentions illégales, voire à la torture”, a-t-il ajouté.

Certains journalistes ou activistes côtoient quotidiennement le risque d’être surveillé par des agences gouvernementales. Le logiciel « Detekt » a été mis au point pour que ces derniers puissent justement être sûrs que personne n’a infiltré leur ordinateur.

Conçu par Claudio Guarnieri, chercheur allemand spécialisé dans les questions de sécurité, Detekt est lancé par Amnesty International en collaboration avec les organisations Digitale Gesellschaft, Electronic Frontier Foundation et Privacy International.

Avec l’AFP