Les pointeurs lasers ne sont pas des jouets, on ne le répètera jamais assez. Récemment relayé dans l’actualité, ce cas d’un jeune Autrichien en est la preuve : alors qu’il manipulait un pointeur laser face à son miroir, le garçon de 12 ans a subi une perte de son champ de vision de 60 % aux deux yeux.

Laser pointeur : un ado perd 60 % de sa vision

Un enfant autrichien de 12 ans s’est infligé des lésions oculaires graves et irréversibles en jouant avec un pointeur laser qu’il avait acheté sur internet.

« La rétine a été touchée en profondeur, de façon irréversible. Il n’existe pas de thérapie pour ce type de lésion », a souligné l’établissement dans un communiqué. L’enfant se plaint d’avoir en permanence une grande tache noire dans son champ de vision.

L’hôpital autrichien Klinikum de Klagenfurt a annoncé avoir accueilli un enfant de 12 ans souffrant d’une perte de vision de 60% aux deux yeux, à la suite «d’un effet de réverbération alors qu’il s’amusait à viser un miroir», a-t-on appris mercredi dans un communiqué. En pratique, l’enfant se plaint d’avoir en permanence une grande tache noire dans son champ de vision. «La rétine a été touchée en profondeur, de façon irréversible. Il n’existe pas de thérapie pour ce type de lésion», a souligné l’établissement.

Gare au danger des pointeurs lasers pour les yeux

Le cas est exceptionnel, mais il mérite d’être soulevé : en vente dans certains commerces et sur Internet, ces pointeurs, habituellement utilisés lors de conférence ou même de cours magistraux en université, ont vu leur utilisation détournée sous forme de jeux, notamment par les adolescents. Ce fut le cas lors de matchs de football, où les joueurs se sont plaints de la gêne qu’ils provoquent pour la personne qui se retrouve visée.

La lumière verte, la plus dangereuse

Leur dangerosité n’est pas à prendre à la légère. En effet, même s’ils sont catégorisés de “ludique” en France et dans le reste de l’Union Européenne du fait de leur faible puissance (1 mW, correspondant à la classe 1 et 2), d’autres pays en commercialisent de plus puissants, allant jusqu’aux classes 3 et 4, et dont l’usage devrait rester strictement professionnel. Ils se procurent toutefois facilement à l’étranger, via Internet.

Selon le Pr Renard, «les plus dangereux sont ceux qui émettent dans la couleur verte, avec une puissance pouvant aller jusqu’à 1500 mW. Projetée pendant quelques instants à courte distance sur l’œil, la lumière peut brûler la rétine et laisser des séquelles irréversibles».

Irréversible, la perte du champ de vision de ce jeune garçon aurait pu être évitée par une plus grande mise en garde, c’est pourquoi il est important de ne pas banaliser leur utilisation.