Si seulement un peu moins de la moitié des Français ont réellement commencé leurs achats de Noël, les recherches sur internet et dans les magasins vont déjà bon train, permettant de dégager de premières tendances pour les hits des fêtes 2014. Selon un sondage Toluna diffusé lundi par le magazine LSA, 48,4% des Français déclarent avoir commencé leurs achats de Noël, dont 37,1% au cours des sept derniers jours.

Pour les cadeaux des enfants, seuls 14,9% des parents ont déjà terminé leurs achats, mais 38,1% savent ce qu’ils vont acheter. Et 47,1% sont encore en phase exploratoire.Sur internet, canal actuellement le plus plébiscité dans le cadre de Noël, les recherches vont donc déjà bon train.

Sur bonial.fr, site de prospectus en ligne rassemblant la quasi-totalité des catalogues de Noël (de la Grande Récré, à Joué Club en passant par Carrefour, Auchan et autres Leclerc), les audiences ont clairement frémi ces dernières semaines et des tendances se dessinent.

“Si l’année dernière à la même époque les consoles de jeux vidéo occupaient la tête des recherches, cette année, ce sont Playmobil, Lego et Monster High qui semblent attirer les faveurs des consommateurs”, note Matthias Berahya-Lazarus, le dirigeant de Bonial qui a réalisé, entre les 15 octobre et 12 novembre 2013 et 2014, une analyse des recherches sur le site, qui compte plus de 3 millions d’utilisateurs uniques chaque mois.

Si les cadeaux high tech continuent d’être convoités, avec notamment un gain de 20 places des tablettes dans le classement, les marques “classiques” se font encore la part belle dans le cœur des parents et des enfants, notamment à la faveur de nouveautés (Arche de Noé Playmobil) ou en surfant sur les licences à la mode (Lego Star Wars).

Les jeux de plein air — avec cette année, aux côtés des trottinettes et autres vélos, l’arrivée du trampoline (+24 places à la 9e position du classement) parmi les produits les plus recherchés — et les loisirs créatifs, portés par le phénomène des bracelets Loom, apparaissent également bien partis pour se retrouver sous le sapin.

Du côté des analystes, on prédit le succès des peluches et poupées connectées, des “plus simples comme la sirène magique qui remplace le Robot Fish de l’année dernière, jusqu’au plus sophistiqués qui se connectent aux smartphones et tablettes de la famille en wifi”, indique NPD. Par ailleurs, les tendances qui ont bien marché cette année, comme les jeux de construction (+18%) ou les jeux de société, remis au goût du jour par les nouvelles technologies, ainsi que les licences comme Disney (Cars, La Reine des Neige) ou Violetta, devraient également se retrouver dans la hotte du père Noël, selon la FJP.

En magasin, ce sont pour l’instant les calendriers de l’Avent, dont celui de Lego à l’effigie de Stars Wars avec un Dark Vador en Père Noël, et la Pokébox, qui dominent les ventes pour le moment, indique Franck Mathais, dirigeant de la Grande Récré.

Furby (peluche connectée) est déjà en train de monter en puissance, de même que la poupée connectée Cayla, mais la plupart des gros cadeaux – ceux dépassant les 50 euros – seront fait sur décembre”, ajoute-t-il.

Pour lui, les hélicoptères télécommandés et les drones, type Nerf, devraient également être plébiscités, de même que le robot interactif Xeno ou l’indétrônable poupon Cicciobello.

Avec l’AFP