Le groupe informatique américain Apple, qui s’était lancé l’an dernier dans les paiements mobiles, discute avec des banques américaines d’un service supplémentaire qui permettrait à des particuliers de s’envoyer de l’argent, écrit mercredi le Wall Street Journal.

Cela viendrait en complément du service existant Apple Pay, qui permet d’utiliser un iPhone pour payer chez les commerçants.

La marque à la pomme négocierait avec plusieurs banques, dont JPMorgan Chase et Wells Fargo, d’après des sources proches du dossier citées par le quotidien des affaires américain.

De nombreux détails, notamment techniques, ne seraient pas encore fixés, et le nouveau service ne devrait dans tous les cas pas voir le jour avant l’an prochain. L’idée serait de permettre aux consommateurs d’utiliser leur téléphone portable pour prendre de l’argent sur leur compte en banque et l’envoyer à d’autres particuliers.

Apple Pay avait été lancé l’an dernier aux Etats-Unis, suivis cet été du Royaume-Uni, et Apple a récemment annoncé des plans d’extension à une série d’autres pays. Des versements mobiles d’argent entre particuliers sont déjà proposés par Venmo (filiale de PayPal), Square (la société de Jack Dorsey qui prépare actuellement son entrée en Bourse), Google ou Facebook, rappelle le Wall Street Journal.