Le Wifi sur les vols d’Air France ce ne sera pas encore cette année alors que ses concurrents commencent à lancer des offres wifi sur leurs vols, Air France reste toujours en retrait sur ce sujet. La compagnie est toujours en phase de tests qui devraient se terminer en septembre prochain.

Une certification qui doit passer par Airbus

Cette phase de test, plus de deux ans après une autre dont Air France n’avait pas livré les résultats, doit être menée pendant trois mois à bord de deux A320 sur court et moyen-courrier. La connexion, payante, sera fournie par Orange.

Interrogée par l’AFP à l’aéroport de Stockholm-Arlanda lors d’une présentation de la nouvelle offre moyen-courrier, une cadre dirigeante du marketing, Carole Peytavin, a reconnu que le dossier avançait lentement. “Je me demande parfois moi-même pourquoi cela prend si longtemps!”, a-t-elle déclaré. Mais “nous devons passer par Airbus et toute la certification qui est exigée pour équiper [les avions] avec ce type d’antenne”.

“Donc, espérons-le, si cela se passe bien à présent, d’ici à cet automne, nous aurons ces deux appareils qui voleront pour cette offre-pilote. Nous le confirmerons en septembre. Et ensuite nous devrions aller vite”, a-t-elle souligné.

De nombreuses compagnies aériennes offrent déjà une connexion à internet, le plus souvent payante.

Un concurrent direct d’Air France sur les liaisons avec la Scandinavie, Norwegian, en propose par exemple une depuis 2013 déjà sur ses vols moyen-courrier. Mais il a une flotte 100% Boeing. Air France inaugurait mercredi sa nouvelle offre moyen-courrier, avec principalement des catégories tarifaires repensées et de nouveaux sièges, en cuir. La compagnie a investi 50 millions d’euros dans une stratégie de montée en gamme.

“C’est esthétique, on gagne en densité, et le produit est plus cohérent maintenant, je trouve”, a expliqué à l’AFP le PDG Frédéric Gagey. Le nouveau design, plus léger de 2 kg, permet d’ajouter cinq sièges dans les A319 et neuf dans les A320.

Il a rappelé qu’Air France souhaitait en même temps battre en brèche l’idée selon laquelle ses vols seraient chers.

“Les comparatifs de prix dans l’aérien, c’est compliqué. D’abord, est-ce qu’il y a autant de vols que nous? (…) Ensuite, nous avons des prix qui ne sont pas chers aussi. Si vous prenez au bon moment soit KLM soit Air France, sur l’Europe on n’est pas cher du tout”, a-t-il affirmé.