Les universités américaines sont une référence quand il s’agit de révéler des entrepreneurs à succès dans le secteur des technologies. L’enseignement supérieur américain a joué un rôle prépondérant dans l’éducation de ces jeunes prodiges qui sont partis des startups et sont aujourd’hui à la tête d’entreprises qui valent des milliards de dollars. Pendant ce temps, les universités françaises peinent franchement à produire ce genre de prodiges.

 

Les Etats-Unis sont une véritable usine à prodiges

Sans réelle surprise, les Etats-Unis arrivent largement en tête du classement des universités qui fabriquent le plus d’entrepreneurs en matière de startups qui ont connaissent un fort succès. Selon un classement qui a été réalisé par Sage, une multinationale britannique éditrice de logiciels, les 3 premières places du top reviennent à trois universités américaines. Afin d’établir ce palmarès, la firme britannique s’est fondée sur le cercle très fermé des « licornes » (géantes firmes de la Tech valorisées au milliard de dollars) qui ont mondialement le plus de valeur.

Ainsi, sur la première marche et largement en tête du top, on a l’université de Stanford qui siège en Californie, avec un nombre total de 51 entrepreneurs (dont Allen Blue de LinkedIn), suivie de Harvard à Cambridge avec 37 dirigeants (dont Mark Zuckerberg de Facebook) et pour finir l’Université de Californie en 3e position qui totalise 18 prodiges (dont Travis Kalanick, fondateur d’Uber) à l’origine de grandes sociétés technologiques. Il serait important de noter la proximité de ces trois écoles supérieures avec la Silicon Valley, pôle par excellence de l’innovation technologique en Amérique.

 

La France ne se retrouve qu’en 12e position

Dans ce palmarès des établissements universitaires qui ont produit le plus d’entrepreneurs dans les firmes technologiques, le pays actuellement dirigé par François Hollande ne montre le bout de son nez que lorsqu’on arrive à la 12e place. Et ce grâce à l’INSEAD (Institut Européen d’administration des affaires) et ses cinq entrepreneurs. Cette école privée de management compte trois principaux campus localisés à Fontainebleau, Singapour et Abou Dabi.