Vendredi dernier, la société américaine a publié ses résultats financiers de l’année 2016. Et en croire les chiffres, elle connaît une perte de 2,8 milliards de dollars bien que ses activités sont en hausse.

 

Un chiffre d’affaire de 6,5 milliards de dollars

Uber enregistre une perte de près de 3 milliards de dollars en 2016 alors que l’année précédente, elle enregistrait comme perte, deux milliards de dollars. L’agence Bloomberg News avait parlé d’un chiffre d’affaires de 6,5 milliards de dollars, – soit 6,1 milliards d’euros – un chiffre que Uber a confirmé à l’Agence France Presse. N’étant pas coté en bourse, il n’est pas obligatoire pour le groupe de San Francisco de régulièrement publier ses comptes.  L’année écoulée, le nombre de courses qu’a effectué Uber a plus que doublé. C’est ce qu’affirme la société américaine de location de voiture avec chauffeur qui indique que sans compter la Chine où elle a vendu ses opérations pour la création d’une nouvelle entité, elle comptabilise un total de courses de 20 milliards de dollars.

 

Une valorisation de 70 milliards de dollars

La responsable des activités d’Uber en Amérique du nord affirme « Nous sommes heureux d’avoir une activité saine et en expansion ce qui nous donne la marge de manœuvre requise pour réaliser les changements que nous savons nécessaires en matière de direction et de gouvernance et en ce qui concerne notre culture, notre organisation et nos relations avec nos chauffeurs ». Le groupe de San Francisco est valorisée à 70 milliards de dollars, une valorisation basée sur des levées de fonds opérées auprès des investisseurs. Il a en effet fait l’objet de plusieurs affaires ces derniers mois. C’est le cas des affaires de harcèlement sexuel et de sexisme ayant poussé à la démission le directeur technique du groupe. Présentement le groupe la société américaine cherche à engager quelqu’un pour seconder le PDG Travis Kalanick.