Facile à transporter, la tablette accompagne désormais ses utilisateurs partout où il vont. Sur le lieu de travail, les employés l’utilisent comme un outil professionnel ou pour toutes les activités que ce genre de dispositif met à leur disposition. Devant l’énorme potentiel de la tablette et les applications de plus en plus orientées vers le monde professionnel, les entreprises commencent à équiper leurs dépendants avec ce nouvel outil de travail.

Une lutte pour conquérir un marché très prometteur

Apple, Google et Microsoft se lancent à l’attaque afin de réaliser des produits qui répondent aux exigences des entreprises. En effet, une étude de Forrester Research met en évidence la lutte de ces géants du secteur pour conquérir un marché encore vierge. Etant donné que la commercialisation des tablettes n’a pas atteint les résultats escomptés malgré le boom initial, la perspective de conquérir le secteur des entreprises est alléchante et chacun veut y trouver sa part du gâteau.

Microsoft le grand favori dans la course aux nouveaux clients Pro

Toujours selon Forrester, les systèmes d’exploitation (OS) en compétition sont Android, Windows et iOS avec l’iPad de Apple, qui pour l’instant est en tête de ligne dans le milieu professionnel. Apple bénéficie d’accords particuliers avec IBM et de la suite Office de Microsoft intégrée sur l’iPad. Android n’est pas en reste, avec le paquet d’applications pour l’entreprise contenu dans Android for work et surtout son coût accessible. Enfin, c’est Microsoft qui est le grand favori dans cette course aux nouveaux clients. Avec un système d’exploitation compatible avec tous les dispositifs, une ergonomie et une sécurité affirmée, le groupe pourrait rapidement voir décoller la vente de ses tablettes dans le monde des entreprises.

Le marché des tablettes en perte de vitesse

Le cabinet de recherche IDC a ainsi abaissé récemment ses prévisions de ventes mondiales de tablettes pour cette année, s’attendant à une progression de seulement 6,5% contre encore 50% en 2013. L’un des facteurs invoqués est la saturation des marchés développés d’Amérique du Nord et d’Europe occidentale.

La croissance des ventes est désormais soutenue essentiellement par les marchés émergents sur lesquels Apple, dont les produits sont orientés haut de gamme, souffre d’un désavantage. Les consommateurs ont en effet tendance à y privilégier les tablettes moins chères fonctionnant avec Android, le système d’exploitation mobile de Google.

Android, qui est utilisé par toute une série de fabricants à commencer par le grand rival d’Apple, le sud-coréen Samsung, faisait fonctionner 75% des tablettes vendues dans le monde au deuxième trimestre, contre 20% pour iOS et 5% pour Windows (Microsoft), selon des estimations récentes de Gartner.

Certes, le marché des tablettes pour les entreprises n’est pas seulement lié aux systèmes d’exploitation. Son expansion dépendra aussi des besoins précis des entreprises en fonction des mansions exercées par les salariés. A un certain moment, l’offre devra s’aligner sur la demande. La conquête de ce marché se fera probablement par palier et tous les acteurs y trouveront leur compte.