Nokia s’apprête à vendre Here pour 2,5 à trois milliards d’euros , son service de cartographie, aux constructeurs automobiles allemands BMW, Audi (groupe Volkswagen) et Mercedes-Benz (Daimler), mais il reste à évacuer des questions de brevets.

Ce serait la première fois que les trois groupes normalement concurrents s’allient pour une acquisition d’une telle ampleur

La transaction, qui serait finalisée d’ici la fin du mois si la question de la propriété intellectuelle est réglée, pourrait également comporter l’engagement d’investir à l’avenir dans l’amélioration de la qualité des données cartographiques. De son côté, le mensuel allemand Manager Magazin affirme mardi, sur son site internet, que les trois constructeurs allemands vont payer “environ 2,5 milliards d’euros”. Selon Bloomberg, les négociations, notamment sur la propriété intellectuelle, se poursuivent et peuvent encore capoter. Ce serait la première fois que les trois groupes normalement concurrents s’allient pour une acquisition d’une telle ampleur.

Nokia a refusé de faire un commentaire, tandis que BMW, Audi et Daimler ont également chacun affirmé ne pas vouloir commenter “les spéculations des marchés”.

Here est un concurrent direct de Google Maps. Utiliser ses plans plutôt que ceux de Google permet de ne transmettre aucune donnée au géant américain de l’internet. Le service est valorisé à deux milliards d’euros dans les comptes de Nokia, groupe qui vaut près de 24 milliards à la Bourse d’Helsinki. Cette filiale est l’héritière de Navteq, société américaine que le finlandais avait acquise pour 8,1 milliards de dollars en 2008.

Mi-avril, en même temps que l’accord de fusion avec le français Alcatel-Lucent, Nokia avait annoncé envisager la mise en vente de Here. L’ancien numéro un de la téléphonie mobile veut se concentrer sur les équipements de réseaux et travaille à son retour sur le marché des portables qu’il a quitté en 2013.

Parmi les autres prétendants au rachat de Here se trouvait Uber, la plateforme américaine de réservation de voitures de transport avec chauffeur (VTC) qui, affirmait le New York Times début mai, aurait soumis une offre de 3 milliards de dollars. Here a une très faible notoriété auprès du grand public mais bénéficie d’un portefeuille solide de clients dans l’industrie ou internet.

Elle revendique les quatre cinquièmes des plans des GPS intégrés aux voitures vendues en Europe et Amérique du Nord, et fournit des grands noms comme Facebook ou Amazon.

Nokia Here

Here Maps ou Here depuis 2012, ou précédemment Nokia Maps1, est un logiciel de cartographie gratuit développé par Nokia, accessible à partir d’un ordinateur, un téléphone ou d’une tablette.

L’application native est compatible avec Windows Phone, iOS, Android, et Firefox OS. Here inclut la navigation vocale guidée à la fois pour les piétons et les conducteurs de plus de 100 pays.

Le programme permet de télécharger les cartes de plus de 180 pays afin d’utiliser la géolocalisation hors-connexion, l’utilisation seule du GPS ne consommant pas de données.

Aujourd’hui tous les smartphones vendus aujourd’hui sous Android, iOS ou Windows Phone et ayant une puce GPS sont compatibles avec Here Maps. Ils peuvent avoir en option pour certains un support de type ventouse pour une utilisation dans une voiture, ce qui permet de remplacer un GPS classique.