Depuis le lancement de Windows 10 et l’accès libre au téléchargement pour les possesseurs d’une version antérieure, la psychose autour de la sécurité gagne du terrain. En effet, un nombre croissant de personnes est persuadée que la firme Microft, à l’origine du système d’exploitation, a mis au point un véritable système d’espionnage à l’échelle industrielle, tel qu’on en a plus jamais vu depuis la Guerre Froide.

Des détails de la vie privée collectés par Microsoft ?

Il est notamment reproché à Windows 10 de collecter des détails intimes de la vie privée de ses usagers, rapatriant ainsi ces données au siège social de l’entreprise à Redmond dans l’Etat de Washington. Cette phobie semble être alimentée en grande partie, en France, par la presse spécialisée et notamment par le site d’informations techniques ZDnet. Plus tôt dans la semaine, des allégations incendiaires ont été reprises, reprenant le témoignage d’un individu affirmant être la cible d’un obscur tracker torrent, ITS.

En substance, le témoignage de l’individu portait sur ceci : « La firme Microsoft a décidé de s’accaparer toutes les données qu’ils peuvent collecter et de révoquer ainsi toute forme de protection des données individuelles. Cette stratégie ne concerne pas uniquement Microsoft, mais aussi ses partenaires commerciaux. L’un de ces partenaires est la plus importante entreprise en lien avec la lutte contre le piratage, MarkMonitor. Ainsi, Windows 10 envoie l’intégralité du contenu de vos disques locaux directement vers l’un de leurs serveurs distants ».

Une consultation de contenus stockés en ligne par le biais des services de Microsoft

Outre le fait que cette affirmation soit sans aucun fondement, le litige porterait vraisemblablement sur une unique clause de la nouvelle politique de confidentialité unifiée de Microsoft. La clause en question exprime les « conditions d’accès par Microsoft aux données personnelles, y compris certains contenus »…. Mais il s’agit en réalité uniquement d’une consultation de contenus stockés en ligne par le biais des services de Microsoft, et en aucun cas un « stockage de données pour délivrance à des tiers » de vos disques durs locaux.