Oculus, un spécialiste des casques de réalité virtuelle, a été racheté par le CEO de Facebook, début  2004. Ainsi, aux mains du grand Mark Zuckerberg, tout le monde avait espéré que L’Oculus Rift aurait un bel avenir devant lui, mais pour l’instant les résultats déçoivent.

 

Oculus Rift : des chiffres très décevants

A côté des résultats de Facebook pour l’an dernier, ceux de l’Oculus est très loin derrière avec une note très désespérante, surtout pour les actionnaires. Les chiffres résultants de l’enquête du cabinet américain d’analyse « Super Data »  parlent d’eux  même. L’Oculus Rift n’a vendu que 240.000 de casques de réalité virtuelle, très loin derrière les 4,5 millions d’unités  de Samsung. Actuellement, Samsung, avec son Gear VR, est leader dans ce domaine avec plus de 72% de la part du marché. Celui de Mark Zuckerberg n’est que cinquième, et n’a même pas pu faire mieux que les 450.000 unités vendus de HTC Vive, qui est pourtant très coûteux  par rapport à lui. Cela montre clairement le faible intérêt des consommateurs pour l’Oculus Rift. De ce fait, puisque les ventes n’est pas très intéressants, plus de 200 des 500 boutiques de l’entreprise a dû fermer ses portes.  

 

Mark Zuckerberg a tenu à rassurer

Cependant, même en dépit de tout ceci, le fondateur et PDG du réseau social est loin de perdre espoir et veut être rassurant. Pour cela, depuis l ’Oculus Lab, il a déclaré dans un message qu’en apercevant la technologie en cours de construction dans ce laboratoire, c’est sûr que l’avenir promet d’être sublime. Cela est en relation, encore une fois, avec ce qu’il a toujours dit, comme quoi, l’Oculus  rift est, avant tout, un projet à long terme, « que la rentabilité ne sera pas au rendez-vous tout de suite ». A son avis, son casque de réalité virtuelle ne va vraiment s’imposer que dans dix ans. Alors, le CEO de Facebook pourra-t-il encore réitérer son exploit, en faisant de Facebook une référence mondiale, avec Oculus ?