La capsule de l’équipe munichoise WARR a dépassé les 309 km/h d’Hyperloop One d’Elon Musk avec une vitesse de 324 km/h. Ce nouveau record a été atteint lors de la deuxième session de l’Hyperloop Pod Competition organisée le 25 au 27 août par SpaceX.

Une vitesse proche de celui d’un TGV

Dans le cadre de l’Hyperloop Pod Competition II, des universitaires originaires de Munich ont réussi à dépasser les 309 km/h d’Hyperloop One. Avec 24 km/h de plus, soit  324 km/h, les 1 126 km/h d’Elon Musk sont encore loin, mais démontrent toutefois que son projet n’est pas une chimère et qu’il est tout à fait possible de le réaliser.

L’Hyperloop Pod Competition II, comme son nom l’indique, est un concours scientifique organisé par le patron de SpaceX. L’objectif de cette compétition est de prouver lesquels des participants lanceront la capsule la plus rapide pour atteindre la vitesse hypothétique de ce que sera l’Hyperloop.  Rappelons que l’Hyperloop est un projet de grande envergure destiné au transport ultrarapide. L’homme d’affaires Elon Musk en est l’instigateur.

La deuxième session du concours qui s’est tenue dans l’une des propriétés de SpaceX en Californie a réuni plus de 600 étudiants issus de 24 universités. Chaque université s’est donc présentée au concours avec leur propre prototype de l’Hyperloop qui est lancé dans un tunnel de 1,25km spécialement conçu pour l’occasion.

Avec ses 324 km/h, l’équipe WARR de l’université de Munich a été le grand gagnant de cette seconde session. Ce nouveau record est presque le triple de la vitesse atteinte par l’équipe “Paradigm Hyperloop” (102 km/h) lors de la première session organisée en juillet.

Annoncé devant les journalistes, ce résultat a de quoi rendre optimiste le milliardaire qui compte approcher la barre des 1000 km/h prochainement. Quoi qu’il en soit, son projet de construction de ligne supersonic a déjà obtenu l’aval « verbal » du gouvernement.