Google a dévoilé ce jeudi Brillo, le premier système d’exploitation dédié à l’Internet des objets. Celui-ci permettra de relier entre eux tous les objets connectés : ordinateurs, smartphones, montres, télévisions, machines à laver…

Un OS baptisé Brillo, centré sur les objets connectés et la domotique

C’est lors de sa conférence annuelle I/O que le géant américain a dévoilé un nouvel OS baptisé Brillo, centré sur les objets connectés et la domotique. Il permettra aux appareils de communiquer entre eux en passant par la Wi-fi ou le Bluetooth. Basé sur Android, Brillo pourra être automatiquement détecté par les appareils Android et sera facile à sécuriser selon Google.

La firme de Mountain View a présenté dans le même temps Weave, un nouveau langage unifié pour permettre aux différents appareils d’interagir entre eux. Cross-platform servira de langage commun entre les objets Android et Brillo qui communiqueront en passant par le cloud. Weave sera capable de comprendre les phrases et de les transformer en actions.

Google veut devancer Apple

L’annonce de ce nouvel OS intervient quelques jours avant la conférence des développeurs d’Apple. La firme à la pomme devrait y aborder entre autres sa plateforme domotique HomeKit, lancée l’année dernière avec iOS8. En se lançant sur le marché de la maison connectée, Google espère devancer Apple, avec qui il livre déjà une bataille sur le marché des smartphones et des montres connectées. D’autres marques ont déjà lancé leur plateforme dédiée à l’Internet des objets, comme Samsung avec Tizen ou encore Huawei et son Lite OS.

Brillo et Weaver seront disponibles un peu plus tard cette année. Brillo sera disponible en version bêta pour les développeurs au troisième trimestre tandis que Weaver n’arrivera qu’au trimestre suivant.