Selon MarketWatch, un cabinet d’analyse américain, après un lancement très réussi en avril 2015 de l’Apple Watch, avec 200 000 unités vendues chaque jour aux États-Unis, soit un total de 2,8 millions d’unité, les ventes dégringolent complètement depuis quelques semaines, avec seulement 20 000 montres connectées vendues quotidiennement. La baisse est ainsi de près de 90%. Certains jours, les ventes sont même de seulement 10 000 unités.

Les ventes plongent de 90%

Les deux tiers de ces ventes concernent en outre des modèles d’entrée de gamme, ce qui est loin de correspondre aux attentes d’Apple. En effet, alors que l’entreprise américaine avait fortement misé sur un public de gros budgets, seuls 2 000 exemplaires de sa montre en or 18 carats, d’un coût de 10 000 dollars, se sont écoulés sur le marché outre-Atlantique. Et le modèle le plus vendu est le modèle Sport, au prix de 349 dollars, contre 549 dollars pour des modèles supérieurs.

Mais les chiffres sont encore plus médiocres selon d’autres sources. Ainsi, pour Côté Slice Intelligence, seules 35 000 montres auraient été vendues le 10 avril, jour de l’ouverture des pré-commandes ; aujourd’hui, les ventes s’établiraient autour de 5 000 par jour depuis le début du mois.

Le titre Apple a perdu près de 2% à la Bourse de New York

Ces chiffres en baisse s’expliquent par un faible intérêt pour l’Apple Watch. Ainsi, l’objectif de ventes de 26 millions à l’horizon 2016 pourrait très bien ne pas être atteint. En outre, après la publication de ces informations, le titre Apple a perdu près de 2% à la Bourse de New York. Pour l’instant, la firme américaine ne souhaite pas communiquer sur ces ventes, ce qui est contraire à ses habitudes et vient confirmer ces courbes en pleine dégringolade.