Parrot a lancé, jeudi 19 novembre, une augmentation de capital de 300 millions d’euros au prix de 17 euros l’action, signant la plus grosse opération de ce type réalisée en France en 2015. A la faveur de cette levée de fonds, le groupe, connu pour ses kits mains libres et ses drones grand public.

Parrot va lever 300 millions d’euros au prix de 17 euros l’action

L’augmentation de capital démarrera dès le 23 novembre pour s’achever le 4 décembre inclus. Elle prévoit un maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires existants et prend la forme d’une émission d’actions à bons de souscription d’actions (ABSA) proposées à 17 euros pièce, à raison de 7 actions nouvelles pour 5 existantes. Chaque ABSA comportera un bon de souscription de tranche 1 et un bon de souscription de tranche 2. L’exercice de la totalité des BSA des deux tranches permettrait à Parrot de lever 127,6 ME en plus de 300 ME initiaux.

Le dynamisme des jeunes pousses françaises

L’opération symbolise en tout cas le dynamisme des jeunes pousses françaises et leurs ambitions de conquête à l’international. Jusque-là, la palme de la plus importante levée de fonds réalisée en 2015 à Paris était détenue par Blablacar. Dans le cadre d’un placement privé, le leader du covoiturage avait rassemblé 200 millions de dollars auprès d’investisseurs le 16 septembre.

On se souvient que, lorsque, le 12 février, le toulousain Sigfox (réseau pour les objets connectés) avait récolté 100 millions d’euros, un tel montant paraissait alors relever de l’exploit sur un marché français à des années-lumière des milliards brassés par leurs concurrents anglo-saxons.

« En 2013, une seule start-up française avait levé plus de 100 millions d’euros, c’était Criteo [ciblage publicitaire]. En 2015, on en compte déjà six », se félicite Paul-François Fournier, directeur exécutif de l’innovation de Bpifrance. Et d’insister :« Nous avons, en France, les projets, les outils et les financements pour créer des leaders mondiaux dans des secteurs d’avenir. »

Le fonds IDG Capital Partners investit lui 10 millions d’euros.

Le prix de souscription par ABSA représente une décote faciale de 50,38% par rapport au cours de clôture de l’action Parrot au 18 novembre 2015 (34,26 euros).

Pour le solde, la période de souscription des ABSA débutera le 23 novembre et se terminera le 4 décembre inclus. Parrot avait annoncé son intention d’augmenter son capital le 16 novembre, en rendant public un bénéfice net en nette progression au troisième trimestre.

Il s’est établi à 6,2 millions d’euros entre juillet et septembre, en hausse de 22% par rapport à la même période en 2014. Avec sa levée de fonds, Parrot explique vouloir accélérer son développement et consolider ses positions sur le marché des drones grand public et professionnels.