Depuis les attentats qui ont frappé Paris, de nombreuses questions subsistent concernant l’accès à internet. Les djihadistes utiliseraient apparemment les opérateurs satellites pour partager sur le Web leur propagande.

Des satellites européens remplaceraient les infrastructures détruites

C’est dans une enquête signée Der Spiegel que les soupçons concernant des opérateurs européens sont diffusés. Quelques documents ont pu être récupérés et c’est de cette manière que le magazine a pu découvrir que des satellites français et ceux de l’Europe étaient utilisés par les membres de Daesh. Aucune certitude n’est listée à ce stade, mais de forts soupçons sont tout de même au rendez-vous. Il faut noter que les djihadistes logent dans des zones très reculées où les infrastructures sont inexistantes, il est donc normal de s’interroger sur leur installation.

Les membres de Daesh auraient le haut débit en Syrie

En effet, les djihadistes sont très actifs sur le Web, car ils possèdent un magazine, ils partagent des vidéos de propagande qui sont relayées dans le monde entier et ils recrutent également du personnel sur l’ensemble de la planète. Par conséquent, leur puissance serait-elle aussi élevée s’ils n’avaient pas un accès à internet ? Dans tous les cas, des sources syriennes affirment que les satellites représentent à ce jour le seul moyen permettant de bénéficier d’une connexion. De ce fait, il serait inutile de détruire les infrastructures de télécommunications puisqu’ils posséderaient une seconde solution. Le magazine révèle que les djihadistes pourraient même bénéficier du haut débit.

Eutelsat et SES fourniraient l’accès à internet

Pour avoir recours aux satellites, l’État islamique est contraint d’acquérir du matériel et il serait acheté du côté de la Turquie. Toutefois, les djihadistes doivent payer une lourde facture, car il serait nécessaire de débourser aux alentours de 500 euros pour obtenir un modem. L’enquête du magazine met le doigt sur un dossier sensible, car les satellites n’appartiennent pas aux djihadistes. Par conséquent, des opérateurs fournissent le Web et certains seraient même français comme Eutelsat et SES. Ces deux entreprises ont été contactées et elles insistent sur le fait qu’elles ne fournissent pas sciemment un accès au Web.