Le salon Pollutec qui s’est tenu à Chassieu (Rhône) du 2 au 5 décembre 2014 a été l’occasion de découvrir des innovations technologiques pour réduire l’impact des activités humaines sur l’environnement. Parmi les 2 300 exposants, la société savoyarde CT2MC, une start-up fondée en 2012 et spécialisée dans l’ingénierie et le domaine des matériaux composites, a présenté deux drones aquatiques électriques ingénieux qui étudient la qualité de l’eau.

À Pollutec, les innovations fleurissent pour protéger l’environnement

« Duck » et « Swan » ressemblent à de petits aéroglisseurs, compacts, légers et facilement transportables. Leur principal rôle est d’établir une cartographie de tous cours ou étendues d’eau (rivières, lacs, bassins) qu’ils parcourent, en prélevant des échantillons pour des fins d’analyses. Les experts pourront ainsi mesurer notamment le taux d’oxygénation, la salinité, le Ph de l’eau ou encore observer la récupération de végétaux.

Pilotés par une application dédiée sur tablette tactile à distance de 2 kilomètres, ils peuvent également travailler de manière autonome après s’être vu assigner des points de passage obligatoires. Ces appareils sont munis d’une caméra, de plusieurs capteurs et d’une sur-coque stérile pour ne pas être contaminés par le milieu traversé. Ils pourront ainsi effectuer différents prélèvements sur des sites distincts au cours de la même journée.

Ces drones électriques et aquatiques seront commercialisés à un prix variant de 2500 € à 12 000 €, en fonction de leur complexité.