Le créateur du célèbre Bitcoin n’était à ce jour connu que sous son pseudonyme Satoshi Nakamoto. Or, il semblerait que deux médias Américains (Wired et Gizmodo) aient réussi à lever le voile sur sa véritable identité. Si l’on se réfère à leur recherche, il semblerait que le concepteur de cette monnaie virtuelle soit en réalité un Australien se prénommant Craig Steven Wright.

Un inconnu mis en lumière

Jusqu’à alors totalement inconnu, l’Australien Craig Steven Wright aurait été mis en lumière grâce à une conférence dédiée au Bitcoin en novembre dernier qui se déroulait à Las Vegas. Les soupçons ont alors débutés lorsqu’un journaliste lui a posé la question sur la raison de sa présence à cette conférence en répondant de façon pour le moins énigmatique : “J’ai été impliqué là-dedans depuis très longtemps…”.

Des indices qui ne trompent pas et qui coïncident

Pour lever réellement le voile sur la véritable identité du créateur de la monnaie virtuelle Bitcoin, les deux médias Américains Wired et Gizmodo ont relevés certains indices qui semblent coïncider et qui ne peuvent pas tromper. Parmi ces indices, on peut citer un message diffusé sur un blog où l’Australien annonce travailler sur un projet de monnaie virtuelle seulement quelques mois avant l’annonce officielle du célèbre Bitcoin. Un autre post tout aussi énigimatique a été relevé mais a fini par être supprimé par son auteur. Devant ces indices, les médias Américains ont pris contact avec l’Australien pour avoir le fin mot de l’histoire. Mais celui-ci s’est seulement contenté de donner des réponses ambiguës sans confirmer quoi que ce soit.

Même si l’on pense avoir levé le mystère sur le créateur du Bitcoin, rien n’est encore sûr et le flou sur son identité reste encore entier.