Amazon a doté son assistant personnel à commande vocale de davantage de fonctions liées à la maison connectée, et l’a féminisé avec le prénom “Alexa”. Cet assistant, introduit en novembre sous le nom de “Amazon Echo”, répond avec une voix féminine aux demandes et aux questions de l’utilisateur quand ce dernier dit “Amazon” ou “Alexa” pour allumer par exemple des lumières ou monter le chauffage.

lire aussi : Amazon Echo : Une enceinte doublée d’un assistant personnel

Alexa, allume la lumière du couloir

L’utilisateur peut ainsi dire: “Alexa, allume la lumière du couloir”, ou “Alexa, réduis les lumières du salon de 20%”, selon Amazon. Depuis son lancement en novembre, le géant de la distribution en ligne a ajouté aussi la radio en ligne Pandora, des informations sur le trafic routier et des résultats sportifs.

Les utilisateurs pourront par exemple lancer une liste de chansons ou lui demander “d’ajouter de la glace à la liste de courses”, selon Amazon. Amazon a précisé qu’un accord avec les fabricants d’appareils électroniques Philips et Belkin lui avait permis d’intégrer de nouveaux produits à son assistant comme des couvertures électriques ou des machines à café.

Uniquement sur invitation

L’appareil est commercialisé pour l’instant uniquement sur invitation (pouvant être sollicitée sur le site dédié www.amazon.com/oc/echo) aux Etats-Unis pour 199 dollars (avec un tarif spécial de 99 dollars pour les abonnés au service “Prime” d’Amazon).

Cet assistant est déjà capable de répondre à des questions sur les prévisions météo ou les dernières nouvelles, de programmer des réveils et alertes, de gérer des listes de courses, un peu à l’image de ce que font déjà les assistants personnels d’autres groupes, comme Siri chez Apple, Google Now ou Cortana chez Microsoft.

Il intègre aussi un haut-parleur à 360 degrés permettant d’écouter avec un son “immersif” de la musique tirée de la bibliothèque personnelle de musique stockée dans le cloud d’Amazon, mais aussi de services en ligne concurrents comme Spotify ou Pandora Media.

Amazon s’efforce déjà depuis plusieurs années d’élargir son écosystème en se diversifiant énormément au-delà de ses activités traditionnelles de commerce en ligne, et s’est dans ce cadre lancé dans la fabrication d’appareils électroniques, avec un succès variable.