En quête d’un nouveau travail ? La NASA cherche continuellement un candidat pour le poste d’officier chargé de la protection planétaire. Ce dernier aura comme principale mission de veiller à ce qu’il n’y ait aucune contamination biologique entre la Terre et l’espace.

Un métier hors du commun

Gerhard Kminek de l’Agence spatiale européenne (ESA) et Catherine Conley, son homologue de la NASA, sont les deux seules personnes au monde à occuper le poste d’Officier chargé de la protection planétaire.

Âgé de 49 ans, Gerhard Kminek est l’Officier chargé de la protection planétaire chez ESA à Noordwijk. Un métier qui n’a d’ailleurs plus de secret pour cet homme puisque ça fait déjà plus de 14 ans qu’il le fait. Premier à occuper ce poste à temps plein, Gerhard Kminek offrait auparavant ses compétences en tant que consultant.

Il faut dire que l’Autrichien a réalisé ses rêves. Lui qui contemplait autrefois les navettes américaines est devenu un acteur majeur dans la protection de la Terre.

Quant à son parcours, il est également tout aussi spectaculaire que son poste. Une fois son diplôme de master en sciences en poche, Gerhard Kminek est parti en Californie pour poursuivre ses études en sciences de la Terre afin d’obtenir son doctorat. L’Autrichien commence alors sa carrière sur des missions avec les STS-80 et STS-95. De retour en Europe, à l’ASE, Gerhard Kminek participa à la conception des normes de protection de la Terre sur le sol européen.

L’officier commence à occuper ce poste en 2003 et était chargé de faire respecter les normes de protection de la Terre, mais cette fois-ci à l’échelle planétaire. Gerhard Kminek prend à cœur son rôle et le qualifie même de fardeau en référence aux risques élevés qu’une contamination spéciale peut engendrer à la Terre et à ses habitants.

En gros, son métier c’est de contrôler, d’évaluer et de surveiller tout ce qui a trait avec les outils destinés aux projets spéciaux.