La Russie envoyait le premier être vivant dans l’espace

Après le succès de Spoutnik 1, lancé le 4 octobre 1957,  le leader soviétique Nikita Khrouchtchev a ordonné qu’un chien soit envoyé dans l’espace le mois suivant. Il n’y avait pas assez de temps, mais les ingénieurs ont placé une chienne, appelée Laika, dans la  capsule spatiale Spoutnik 2. Le 3 novembre 1957, l’animal a voyagé dans l’espace. Et c’était la dernière fois que quelqu’un l’a vue. Malheureusement, les ingénieurs n’avaient pas trouvé le moyen de la ramener en vie.

Laïka : l’héroïne de tous

Laika était le premier animal à aller dans l’espace, mais elle n’a pas survécu au vol. C’était une mission à sens unique. Après avoir fait le vol, on a dit au monde que Laika survivait une semaine dans l’espace, avec beaucoup de nourriture et d’eau avant de mourir. Cependant, elle est morte dans les sept heures à cause de la chaleur et de la déshydratation. Ce n’était pas la première fois que la Russie envoyait des chiens dans l’espace. Toutefois, ces vols étaient suborbitaux où les chiens ont été expulsés de l’atmosphère et ramenés sur Terre. Contrairement à Laika, tous les chiens ont survécu.

L’URSS lançait le premier homme vers l’espace

Alors que les Américains choisissaient les singes, les Russes choisissaient les chiens, car ils étaient plus faciles à obtenir et plus faciles à entraîner. En outre, les chiens pourraient facilement former des liens émotionnels avec les humains. Laika n’a peut-être pas survécu à la mission, mais elle est devenue une héroïne nationale dont le voyage a ouvert la voie à la mission réussie de Gagarine en 1961.