La Nasa est parfois le témoin de faits surprenants et celui-ci est à la fois insolite et inédit : une planète a été dévorée par une étoile. Ce phénomène illustrerait également le futur de la Terre et de son système solaire. “C’est quelque chose qu’aucun humain n’a jamais observé auparavant. Nous assistons à la destruction d’un système solaire”, assure Andrew Vanderburg, chercheur au Centre d’astrophysique Havard-Smithsonian

Un aperçu du futur de la Terre avec WD 11451017

Le télescope Kepler a l’avantage d’enrichir les connaissances des humains grâce à des observations de plus en plus inédites. Il a donc permis à la Nasa d’assister à la destruction d’une planète à cause de l’étoile WD 11451017 comparée à celle de Star Wars ou au monde du cannibalisme. Ce phénomène est attrayant, mais il est également glaçant. Il illustre parfaitement ce qui pourrait se produire dans 5 milliards d’années. Dans ce futur encore lointain, le Soleil se transformera, ce qui entraînera la destruction de toutes les planètes environnantes comme la Terre.

NASA : Le télescope Kepler observe la destruction d’une planète par une Étoile de la mort

Ce futur n’est donc pas très attractif, mais il n’enlève rien à la dimension spectaculaire de l’observation. Le chercheur au Centre d’astrophysique Havard-Smithsonian, Andrew Vanderburg a estimé que ce phénomène n’avait jamais été « observé auparavant. Nous assistons à la destruction d’un système solaire ». Alors que la Terre sera frôlée le jour d’Halloween par un astéroïde, la Nasa se focalise pour l’instant sur cette explosion cosmique qui est survenue à 570 années-lumière.

A l’origine, la mission du télescope Kepler est de repérer des exoplanètes dans la voie lactée. Il était braqué sur la naine blanche WD 11451017 quand il a capté l’activité de “l’étoile de la mort”.Pour l’astrophysicien Andrew Vanderburg, il s’agit de la première preuve de désintégration de planètes telluriques par une naine blanche. Selon les calculs des chercheurs, la matière d’une planète touchée tombe par la suite sous forme de poussière à la surface de la naine et se dissout dans ses profondeurs. Un élément qui explique la pollution aux métaux lourds autour de certaines étoiles.

Une similitude avec l’Étoile de la mort de Star Wars

L’étoile naine avait quelques similitudes avec le Soleil et c’était aussi le cas pour la planète tellurique qui s’est désintégrée. Une fusion nucléaire a donc eu lieu à cause d’un appauvrissement en hydrogène et cela a provoqué une transformation de l’étoile. Elle a ainsi atteint une taille multipliée par 100 voire 200 et l’explosion s’est produite. Elle est désormais appelée Étoile de la mort en référence à celle visible dans Star Wars qui a la particularité de détruire les planètes à l’aide d’un laser.