C’est le premier anniversaire pour le duo formé par Philae et Rosetta. Il a attendu près de 20 ans pour savourer ce moment, car le voyage pour découvrir Tchouri a été très long. Cette année passée a été riche en rebondissements.

Rosetta et Philae réalisaient l’impensable il y a un an

Il y a 12 mois, la comète Tchouri voyait son quotidien être chamboulé à cause de l’arrivée de Rosetta qui transportait à son bord le robot Philae. Après une descente assez longue de 7 heures, ce dernier a pu découvrir le noyau de la comète, mais cela ne s’est pas fait sans encombre. Les scientifiques ont été malmenés après plusieurs bonds qui ont transporté ce laboratoire ambulant dans une zone qui n’était pas prévue.

Une mission chargée en émotion

Malgré ce périple, la mission fut spectaculaire et suivie par la planète entière, car elle avait une certaine envergure. Les personnes en charge qui se retrouvaient à Darmstadt dans le centre de contrôle ont pu vivre toutes les émotions, car l’arrivée de Philae et Rosetta était grandiose. Il avait fallu près de 10 ans pour mettre en place le procédé et 10 années supplémentaires pour que la sonde parcoure les 510 millions de kilomètres qui séparent Tchouri de la Terre.

20 ans d’attente pour une découverte au niveau de la queue de Tchouri

Les premiers résultats ont été à la hauteur des espérances. Au fil des mois, les découvertes se sont enchaînées malgré les problèmes de communication avec Philae qui reste muet depuis cet été. La plus grande trouvaille concerne sans aucun doute l’oxygène moléculaire, il a été observé au niveau de la queue de Tchouri. Désormais, les scientifiques espèrent que l’approche de Rosetta permettra de renouer le contact avec Philae.

Tchouri

67P/Tchourioumov-Guérassimenko, surnommée « Tchouri » et parfois abrégée (en français) en 67P/TG ou 67P/T-G, est unecomète périodique du système solaire. Comme toutes les comètes aujourd’hui, elle est nommée d’après le nom de ses découvreurs, en l’occurrence les astronomes soviétiques (aujourd’hui ukrainiens) Klim Ivanovitch Tchourioumov et Svetlana Ivanovna Guérassimenko, qui ont observé l’astre sur leurs plaques photographiques le à Kiev.

Cette comète est la destination de la sonde Rosetta de l’Agence spatiale européenne, lancée le . La comète a été atteinte le  ; la sonde est entrée en orbite le  ; l’atterrisseur, Philae, s’est posé sur la surface de la comète le.