Téléchargée plus d’un million de fois avant, pendant et même après le passage des deux derniers ouragans aux USA, Zello devient l’appli mobile de référence en période de crise ou de catastrophe. Il s’agit d’une application qui combine le fonctionnement d’un talkie-walkie et de la messagerie vocale à celui des réseaux sociaux.

Un réseau d’entraide en mode talkie-walkie

L’application Zello a vu son nombre d’inscrits explosé en l’espace de quelques jours. D’après son PGD, Bill Morris, l’application mobile comptabilise à l’heure actuelle plus de 100 millions d’utilisateurs. Rien que cette semaine, Zello a enregistré plus de 6 millions de téléchargements sur Google Play et Apple Store. Cette application fait en moyenne plus d’un million de nouveaux inscrits quotidiennement, et ce depuis lundi.

Dès son lancement en 2012 au Texas, Zello est considérée comme un outil de communication à utiliser lors des crises et catastrophes naturelles. Son concepteur s’est largement inspiré du talkie-walkie qui permet aux utilisateurs de prendre la parole, tour à tour, sur une chaîne thématique.

Émettre des messages vocaux en temps réel sur un réseau de partage est très important en cas d’ouragan, d’inondation ou d’incendie. Contrairement aux messages écrits, l’émission de voix est plus crédible et plus rapide en situation d’urgence. Cette méthode évite également les dérives de la désinformation.

Zello a déjà fait parler d’elle lors des crises sociopolitiques turques en 2013. Les manifestants ont utilisé cette application vocale pour contourner les censures et se donner des nouvelles. Les contestataires du régime de Nicolas Maduro ont procédé de la même façon pendant les moments de la crise vénézuélienne.

En ce qui concerne les habitants de Floride (USA), l’annonce du passage de l’ouragan Irma a donné une nouvelle fois raison aux éditeurs de Zello quant à son utilité.  Une des principales chaînes de discussion sur Irma comptait depuis jeudi plus de 430 individus connectés en direct sur les quelque 14 000 abonnés.